A 16:50 dans Internet

Le Troll de la semaine : Alicebox Initial II, le retour

15
JAN
2010
Partager cette actu sur :

Panneau de signalisation
Le virage d’Alice vers l’offre Initial ne semble pas avoir été négocié comme il le fallait. Le premier bilan de cette offre, livré par Maxime Lombardini, fait état d’un échec commercial. Les gens ne voudraient-ils donc pas d’une offre moins chère ? Pas si sûr…

Nous avions déjà mis l’offre Initial d’Alice dans notre rubrique trollesque, nous attirant les foudres de lecteurs dévoués à la cause d’Iliad. Mais si l’opérateur avait le mérite de sortir une nouvelle offre pour faire bouger les lignes et dynamiser le catalogue de la blonde, Alicebox Initial avait tout de la fausse bonne idée bancale.

Nous avions donc essuyé de nombreuses critiques à l’époque mais notre flair trollesque ne semble pas avoir été dans l’erreur. Maxime Lombardini a affirmé cette semaine lors d’un déjeuner avec l’AJM (Association des journalistes médias) qu’il n’y avait « aucune demande sur ce produit ». Pourquoi seulement quelques milliers d’abonnements à cette offre ? Le directeur général d’Iliad n’en dévoilera pas plus.

Vieille femme sévèrePlutôt que de gagner une nouvelle jeunesse, Alice prend un sacré coup de vieux avec sa Freebox V4 recyclée pour l’occasion. En plus d’être mal fichue, l’offre Initial souffre d’un problème, non pas de rhumatismes mais d’éligibilité. En effet, Iliad l’a réservée à certaines zones : il semblerait que cette offre d’un nouveau genre soit disponible surtout dans les endroits où Numericable a déjà déployé son triple play à 19,90 €/mois.

Il faut bien avouer que quand on compare sur le papier, les atouts d’Alice ne font pas le poids face aux arguments du câblo-opérateur. Pour un coût similaire, Numericable propose les mêmes chaînes nationales dont quatre en HD, inclut un débit supérieur (30 ou 100 Mb/s), compte peu ou prou les mêmes destinations téléphoniques et une hotline non surtaxée.

En réservant une offre à des zones où une meilleure offre concurrente est déjà disponible, on se demande si tout n’a pas été fait pour qu’il n’y ait « aucune demande sur ce produit ».

Troll
Si nous étions de pure mauvaise foi, nous pourrions ajouter que, par ce biais, Iliad revalorise son triple play à 30 €/mois. Mais de là à penser qu’Iliad aurait obligé Alice à faire un hara-kiri low cost pour servir de faire-valoir à Alicebox Plus et, surtout, à l’offre Freebox, il n’y a qu’un pas que nous nous garderons bien de franchir pour ne pas créer une polémique trollesque…

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus