A 16:31 dans Internet

Le Troll de la semaine : Alice et son offre Initial

4
DEC
2009
Partager cette actu sur :

Lapin Alice aux pays des merveillesL’arrivée des nouvelles offres Alice est sans conteste l’évènement qui a marqué le petit monde des FAI cette semaine. Avec l’offre Initial, la blonde veut innover dans le low cost en proposant une offre triple play à 19,90 €/mois. Malheureusement, cette offre ne sort franchement pas du pays des merveilles.

Iliad essaie tant bien que mal de sauver les meubles concernant Alice. L’ancienne filiale de Telecom Italia semble être un véritable cadeau empoisonné. Si la rentabilité du FAI était déjà problématique lors du rachat, la situation ne s’est pas arrangée depuis. En effet, Alice perd de nombreux abonnés au fil des mois, plombant allègrement les chiffres de recrutement d’Iliad.

Afin de colmater les fuites, l’opérateur a donc décidé de renouveller le catalogue d’Alice. Mais, plutôt que de proposer des atouts propres aux offres de la blonde, Iliad a pris son offre Freebox et l’a injecté sous le nom d’Alicebox Plus. Et, afin d’investir le marché des offres triple-play à prix réduit avant Numericable, Alice lève le voile sur Alicebox Initial, dont le tarif à 19,99 €/mois semble être alléchant au premier abord.

Alice Initial

L’offre Initial, nom d’ailleurs déjà utilisé par Canal+ pour le bouquet 1er prix de Canalsat, comprend un accès ADSL jusqu’à 28 Mégas, la téléphonie illimitée vers 60 destinations et un bouquet TV composé de 60 chaînes. Tout d’abord, on se dit que, pour moins de 20 euros par mois, l’offre est plutôt complète. Mais en regardant de plus près, l’intérêt d’une telle offre n’est pas si grand que cela. Sauf pour les comptes d’Alice, bien sûr…

Passons sur le modem aux airs de Freebox V4 (Free semble avoir adopté l’art du recyclage matériel) pour nous intéresser au contenu de cette offre. Trollons donc joyeusement sur le descriptif alléchant de cette Alicebox Initial :

  • Internet jusqu’à 28 Mégas : le débit est ici exprimé en ATM et non en IP. Au final le débit maximal est de 22,4 Mb/s. Le plus troublant reste que dans la fiche d’information standardisé, Alice ne parle pas de débit maximal mais de « débit estimé », on se demande sur quelle base…
  • la téléphonie illimitée vers 60 destinations internationales : Alice ne rompt pas avec les mauvaises habitudes d’énumération des différents FAI et décortique chaque pays pour gonfler la liste. Ainsi, l’Alaska et Hawaï, faisant pourtant partie des Etats-Unis, sont listés à part de leur nation. Même chose pour Jersey, Guernesey appartenant au Royaume-Uni qui est lui-même décomposé en ses différents royaumes. Bref, la liste est encore une fois artificiellement gonflée…
  • Un bouquet de 60 chaînes de télévision : Le nombre de chaînes s’amincit dès qu’on retire les 24 décrochages régionaux de France 3 et les antennes locales, on se retrouve au final avec 20 chaînes nationales (les 18 chaînes gratuites de la TNT, France Ô et Demain.tv). La cure minceur se transforme en véritable famine télévisuelle.

TrollTrollons un peu plus profond pour aller fouiller vers les 40 euros de frais d’activation, l’engagement de 12 mois et les 45 euros de frais de résiliation. Au final, pour un abonnement d’un an, l’offre Alice Initial revient à 324,88 €, soit un coût de 27 €/mois. Après un Initial qui n’a de low cost que le nom, Iliad va-t-il s’inspirer encore une fois de Canal+ et nous proposer une offre Alice Week End à 15 €/mois ?

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus