A 16:26 dans Internet

Le Troll de la semaine : Frédéric Lefebvre et l’écriture

25
MAR
2011
Partager cette actu sur :

Frédéric LefebvreAprès avoir été notre Troll de l’année 2009, Frédéric Lefebvre revient hanter nos colonnes à l’occasion de la sortie de son livre Le Mieux est l’ami du bien. Outre un clin d’oeil appuyé à Voltaire, son ouvrage comporte de nombreux emprunts à Wikipédia, l’AFP ou encore à un site immobilier. Le secrétaire d’Etat, expert en langue de bois et en vérité toute faite, s’y connaît visiblement très bien en copier-coller.

Son éditeur annonce d’emblée : « Ce livre, je tiens à le souligner, fait 522 pages. Plus de 800000 signes. C’est considérable. Il l’a écrit seul. » L’auteur de l’ouvrage de plus de 500 pages n’est autre que Frédéric Lefebvre, secrétaire d’Etat au commerce et Troll de l’année 2009. Et il a bien besoin de cette quantité de feuilles pour exposer ses idées tant l’homme a un avis sur tout et profite de n’importe quelle occasion pour exprimer son point de vue.

Intitulé Le Mieux est l’ami du bien, ce livre est une sorte de somme de la pensée « lefebvrienne ». Le clin d’oeil appuyé à Voltaire ne doit pas uniquement être vu comme un simple effet de titre mais comme un leitmotiv, un fil rouge de l’image de la société telle que la souhaite ce dangereux utopiste d’un société lisse et contrôlée.

Frédéric Lefebvre a d’ailleurs lui-même posté une vidéo sur Dailymotion qui sert de teaser à ceux qui seraient tentés de lire son livre. Découvrons-la sans plus attendre :


Le Mieux est l’ami du bien – Frédéric Lefebvre par fredericlefebvre

L’homme apparait sous un jour nouveau. Relooké de la tête aux pieds, celui qui arborait une crinière sauvage semble désormais bien plus sage. Pourtant, Frédéric Lefebvre n’a pas changé sur le plan des idées comme le montrent ces mots jetés à l’écran formant des tryptiques étranges : « travail, heureux, mieux-être », « mondialisation, régulation, identité », « sécurité, justice, tranquillité »… jusqu’à « mort, vie, recherche ». Avec ces équations de la réussite, ces tiercés du succès, la pensée « lefebvrienne » dispose d’armes imparables pour faire du monde un endroit meilleur. Le meilleur des mondes ?

Troll
Pourtant, tel un Candide de l’écriture, Frédéric Lefebvre a recopié des passages du site Wikipédia, de dépêches AFP, d’un site immobilier et de sites d’informations (ladepeche.fr, lecourrier.ch) sans citer ses sources. Un couac pour celui qui se prétend grand connaisseur d’Internet mais s’avère incapable de définir ce qu’est le Web 2.0… Un comble vu que son éditeur, Arash Derambarsh, n’est autre que le « président de Facebook », titre surréaliste qui lui a valu un buzz aussi éphémère qu’inutile.

Parmi les trio de concepts dévoilés par Frédéric Lefebvre, il a apparemment oublié « Copier, Coller, Plagier »

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus