A 14:44 dans Internet, Médias

Le Troll de la semaine : l’Islande et la pornographie

22
FEV
2013
Partager cette actu sur :

Geiser en IslandeLa pornographie n’est pas la bienvenue en Islande. Les revues de ce genre n’ont déjà pas le droit d’être distribuées et c’est maintenant Internet qui pourrait pâtir du puritanisme islandais. En effet, le gouvernement prépare un projet visant à bloquer l’accès au contenu pornographique dit « violent ». Si l’intention est louable pour protéger la jeunesse, n’est-ce pas le début d’une censure qui ne dit pas son nom ?

L’Islande, petite république froide peuplée de 317 000 habitants, souhaite être blanche comme neige dès qu’il s’agit des questions sexuelles. La fraîcheur ambiante semble avoir raison de la chaleur dégagée par les corps s’adonnant aux plaisirs de la chair.

TrollL’île envisage d’interdire la pornographie en ligne jugée violente. Il ne s’agit pas simplement d’en bloquer l’accès aux mineurs mais véritablement de bannir certaines pratiques sexuelles des écrans de l’ensemble des foyers. Un système de filtrage serait instauré et on évoque également l’interdiction d’utiliser des cartes de paiement islandaises pour acheter ce type de contenus.

La République d’Islande n’en est pas à son coup d’essai en ce qui concerne l’interdiction de certaines pratiques sexuelles au nom de la morale. Le strip tease est ainsi interdit dans le pays tout comme l’impression et la distribution de revues sexuellement explicites. Bref, l’Islande, qui est pourtant une démocratie souvent citée en modèle, semble empreinte d’un certain puritanisme. Et pour cause, il n’existe pas de séparation entre l’Eglise et l’Etat. Plus de 80 % de la population fait partie de l’Eglise d’Islande, d’inspiration luthérienne, et les citoyens doivent communiquer leur appartenance religieuse à l’Etat.

Il fait donc bon vivre en Islande si on est de confession catholique (plus de 99 % de la population) et qu’on s’intéresse de très loin aux choses du sexe. Il se pourrait que des sites Internet évoquant des pratiques comme le SM, la fessée ou encore le bondage n’aient plus le droit de citer sur les écrans des foyers islandais. Tout ce qui est en dehors d’une certaine moralité serait voué à la censure.
Greg Biffle
A la rédaction, nous supportons pleinement cette action du gouvernement islandais et proposons même à l’Etat d’interdire purement et simplement au pilote américain Greg Biffle de séjourner en Islande, son nom étant à lui seul une incitation à la violence sexuelle.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus