A 0:36 dans Internet

Le Troll de la semaine : l’Italie et les vidéos en ligne

23
JAN
2010
Partager cette actu sur :

Silvio BerlusconiC’est par un geste courageux que l’Italie entre dans la grotte de notre troll hebdomadaire. Le gouvernement s’est retroussé les manches pour empêcher les vils acteurs du web de piller sans vergogne l’héritage audiovisuel du pays.

L’Italie s’est illustrée en légiférant sur le statut des diffuseurs de vidéos en ligne. Les sites de médias, blogs vidéos et autres sites de partage ne pourront plus polluer le réseau de contenus douteux, ne respectant pas la bienséance ou étant hostiles à la bonne marche du pays.

Le gouvernement italien a en effet eu le courage de statuer sur le sort de ces sites par voie de décret. En effet, pas besoin de débat démocratique pour une question aussi importante et urgente que les vidéos en ligne.

Le décret prévoit que le ministère des Communications, dans son infinie sagesse, délivre une licence officielle aux sites qui hébergent des vidéos. Tout site publiant des vidéos (du blog aux plateformes de type Youtube) devra obtenir le précieux sésame s’il veut continuer à exercer son activité sur les réseaux italiens. Une fois la licence acquise, les contenus de ces sites seront surveillés et, si une infraction est constatée (vidéo choquante ou en violation des droits d’auteur), une amende de 150 000 euros pourrait sanctionner les responsables de la publication de la vidéo incriminée.

Silvio BerlusconiIl était temps qu’un pas soit fait pour calmer ces élans de liberté qui surgissent dans la péninsule. En effet, selon le gouvernement, il faut donc confier le pouvoir de l’audiovisuel à des gens responsables et professionnels. Ce gouvernement sait d’ailleurs de quoi il parle en matière de médias puisque Silvio Berlusconi, honorable président italien, est propriétaire de Mediaset (groupe de télévision regroupant Canale 5, Italia 1, Rete 4), de Mondadori (groupe de presse détenant de nombreux titres en Italie mais également Télé Poche, Télé Star, Closer ou encore FHM en France).

Les mauvaises langues diront que le gouvernement cherche à protéger les intérêts de Mediaset qui voit d’un mauvais œil la concurrence des plateformes vidéos telles Youtube. Ce serait bien mal connaître le groupe de médias qui sait parfaitement se débrouiller tout seul pour trouver des parades puisqu’il est d’ailleurs accusé d’avoir artificiellement gonflé le prix d’achat de certains programmes grâce à des sociétés off-shore en vue d’alimenter des comptes à l’étranger et de réduire ses bénéfices en Italie pour payer moins d’impôts.

TrollBref, si le gouvernement légifère sur ce sujet c’est simplement pour éviter que la population ne soit confrontée à des discours inconvenants ou déplacés, ce qui est tout à fait louable. Mais si les blogs vidéos veulent toutefois continuer à diffuser leurs contenus, ils devront jongler avec l’ironie beaucoup mieux que Silvio Berlusconi ne le fait avec les statuettes…

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus