A 13:32 dans Internet

Le Troll de la semaine : Laurent Joffrin et les e-mails

31
AOÛ
2012
Partager cette actu sur :

Troll
Après un repos estival bien mérité, notre Troll revient en force. Laurent Joffrin inaugure cette rentrée grâce à un article courageux. Le directeur du Nouvel Observateur demande aux opposants de la régulation d’Internet de voir quels dégâts peut provoquer une rumeur infondée qui circule sur la toile.

Il semble que la canicule a envahi certains bureaux. Laurent Joffrin fait chauffer sa plume dans un article foudroyant intitulé « La Commission Jospin et les dérives du web ». Dès le titre on s’attend à des révélations spectaculaires, à du scoop sur les dérives dangereuses de la toile. Bref, ce titre prometteur nous plonge déjà dans les arcanes des recoins sombres du réseau des réseaux.

Que nenni ! Le directeur du Nouvel Observateur ne se livre pas à de grandes révélations concernant de mystérieux agissement de la Commission Jospin sur les réseaux sociaux. Au contraire, Laurent Joffrin s’indigne de fausses informations qui ont circulé à propos de cette Commission. Le journaliste a choisi sa cible : l’e-mail.

Certains disent que le jeu vidéo est la cause de la violence chez les jeunes. D’autres estiment que le téléchargement illégal est la cause de la chute des ventes de CD. Laurent Joffrin apporte sa pierre à l’édifice des vérités toutes faites en reliant causes et effets par la magie de la mauvaise foi.

Courrier enveloppeL’ancien directeur de Libération commence fort en interpelant « les adversaires de toute régulation d’Internet ». On se dit qu’ils vont en prendre pour leur grade. Laurent Joffrin commence donc sa démonstration en se basant sur l’exemple de faux chiffres concernant la Commission Jospin qui ont circulé « de boîte e-mail en boîte e-mail ».

Le journaliste indique que le texte fait circuler de fausses informations et se termine sur la phrase : «  Faites passer le message, il faut faire le travail que la presse refuse de faire. » Sur la base de cet exemple, Laurent Joffrin déploie toute une série de réflexions sur la relation du public à l’information et tire la conclusion suivante : « une partie du public considère que ce qui circule anonymement sur le Net est plus fiable que les informations publiques et vérifiées publiées dans les journaux ou sur les sites des organes d’information qui ont pignon sur rue. Ainsi la calomnie détient-elle, grâce à ce mécanisme pervers, une priorité sur l’information ? »

Sans le savoir, Laurent Joffrin vient tout simplement, dans un article de presse, de déclarer sans aucun chiffre ou aucune source, qu’une partie du public accorde plus de crédit aux simples chaînes de mails qu’à de l’information vérifiée. Et en ayant démarré son texte par l’évocation de la régulation, sa démonstration pétrie de mauvaise foi sous-entend donc qu’il faudrait réguler le contenu des courriers électroniques.

TrollEn tout cas moi, j’ai hâte d’informer tout mon carnet d’adresses que Laurent Joffrin voudrait qu’on mette en place une entité de régulation de l’information pour aller fouiller dans les mails des gens qui sont tellement bêtes qu’ils croient tous les mails anonymes. Bien entendu, je préciserai à mes destinataires qu’il faut faire suivre mon mail à un minimum de 20 personnes pour que leur vœu le plus cher se réalise. Sinon, gare au malheur !

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus