A 9:26 dans Internet

Le Troll de la semaine : le Wi-Fi et ses risques

19
OCT
2012
Partager cette actu sur :

logo Wi-Fi
Vouloir économiser sur tout peut coûter très cher. Une jeune Mentonnaise de 25 ans s’est défenestrée en cherchant du réseau Wi-Fi à bout de bras avec son ordinateur portable. Les électrosensibles et autres phobiques des ondes ont trouvé un nouvel argument pour dénoncer la nocivité des ondes.

C’est une astuce bien connue notamment des étudiants. Pour ne pas payer leur abonnement Internet certains n’hésitent pas à demander les codes d’accès aux réseaux communautaires des opérateurs à leurs proches pour se connecter. Si cette solution permet de se connecter gratuitement sur la box du voisin, il faut parfois ne pas être regardant sur les lieux les plus propices à une bonne réception.

Chute
Une jeune habitante de Menton en a fait les frais cette semaine. Vendredi dernier, elle a été retrouvée au pied de son immeuble souffrant de multiples fractures. Les enquêteurs, soupçonnant un suicide, ont même ouvert une enquête. Finalement, la jeune femme a avoué qu’elle était tombée de sa fenêtre en tendant son ordinateur à bout de bras pour capter un réseau Wi-Fi. Par chance, la malheureuse n’habitait qu’au premier étage et personne ne se trouvait sous sa fenêtre.

Cet accident prouve une nouvelle fois que le Wi-Fi est dangereux. Déjà décrié par les phobiques des ondes pour sa nocivité, le Wi-Fi montre qu’un signal faible peut conduire à la catastrophe. Ce phénomène est à prendre très au sérieux avec la multiplication des applications VoIP pour appeler gratuitement. Des mobinautes distraits en cherchant un signal fort pourraient se faire écraser par une voiture.

Pour que ce genre de mésaventure ne se reproduise pas, nous conseillons à tous les propriétaires de box de ne pas couper le signal Wi-Fi. Quant à la jeune Mentonnaise, nous lui conseillons d’acheter un ordinateur moins lourd (au hasard, un MacBook Air), ce qui lui aurait évité de basculer par dessus le rebord de sa fenêtre. En attendant, mademoiselle, évitez de chercher du Wi-Fi à l’hôpital, il n’y en a pas.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus