A 11:42 dans Orange

Le Troll de la semaine : double ration pour Free et Orange

20
MAR
2009
Partager cette actu sur :

Xavier NielCette semaine, Free a présenté ses résultats pour l’année 2008. Voulant garder le côté trublion qui a fait sa réputation, Xavier Niel a profité de cette occasion pour lancer des petites piques à l’encontre d’Orange. Cet humour incisif, qui a contribué au succès de l’opérateur, pourrait-il l’enfermer dans un carcan poilu ? Orange pourrait-il le rejoindre sans s’en rendre compte ?

Lors de la conférence de presse organisée cette semaine, Iliad a dû répondre à certaines questions concernant le déploiement de la fibre, son intérêt pour la licence mobile, ou l’arrivée de nouveaux services sur la Freebox alors que le rachat d’Alice met du plomb dans l’aile à l’opérateur. Se gardant bien de dévoiler sa stratégie, Xavier Niel détourne l’attention en tirant à boulets rouges sur Orange. Certes, l’entente entre Iliad et France Télécom a toujours été difficile et donne généralement lieu à des joutes verbales, mais les mots atteignent un seuil critique.

Touche
Alors que de nombreuses interrogations fusaient au sujet de la capacité d’Iliad à mener à bien ses projets (rachat d’un concurrent en perte, acquisition d’une licence mobile, développement d’un réseau FTTH…), Xavier Niel botte en touche et concentre l’attention sur le manque d’innovation d’Orange :

« Le Minitel est la dernière grande innovation de France Télécom/Orange. Depuis, je vous mets au défi de trouver une grande innovation d’Orange qui soit basée sur le cerveau. C’est : je prends mon carnet de chèques, je signe des exclusivités, j’essaie de monopoliser un marché et d’exclure tout le reste du marché. »

Stéphane GuillonCertes, la politique de France Télécom ne témoigne pas de la plus grande tendresse vis à vis de ses concurrents mais ce type d’intervention place Xavier Niel en chroniqueur acide plutôt qu’en dirigeant. Le Stéphane Guillon des télécoms ne s’arrête pas là et qualifie plusieurs fois l’opérateur historique de « délinquant multi-récidiviste » :

Troll

« [Concernant le FTTH] notre demande dans la partie verticale, c’est d’éviter que le délinquant récidiviste, multi-récidiviste ne recommence.[…] C’est un multi-récidiviste, un délinquant multi-récidiviste mais il n’y a pas de peine-plancher pour lui. Nous, on aimerait qu’on lui applique la peine-plancher. »

Visiblement Xavier Niel connaîtrait très bien la politique d’Orange alors que celle de Free reste dans le flou : où en est le déploiement de la fibre optique d’Iliad ? Comment l’opérateur pourra-t-il financer un réseau mobile et un réseau très haut débit alors qu’Alice fait chuter son résultat ? Il faudrait peut-être aller demander à Didier Lombard.

TrollMais ce troll ne serait qu’un demi troll si Orange ne s’y était pas mis également. L’opérateur, qui a déjà annoncé vouloir porter plainte contre Maxime Lombardini, DG d’Iliad, pour ses propos tenus lors d’une interview donnée aux Echos, devrait également réagir à la déclaration. Le groupe tiendra mardi prochain un point presse au sujet de « tous les dénigrements et autres calomnies subis ».

Les sujets de fond comme le développement économique du FTTH, l’avenir du mobile ou la mutation des réseaux sont bien loin. On en vient à se demander si les grands gagnants du développement des télécoms ne sont tout simplement pas les avocats…

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus