A 14:27 dans Orange

Les Trophées DegroupNews 2011 : Orange

29
DEC
2011
Partager cette actu sur :

Trophée DegroupNewsAprès Numericable, c’est au tour d’Orange de se voir remettre les Trophées DegroupNews 2011. Le DN d’Or va sans conteste aux offre Livebox qui ont redonné du dynamisme à l’opérateur. La Casserole de la honte file tout droit sur Sosh qui reste très en dessous de ce qu’on peut attendre comme offre à bas prix de la part d’Orange.

Si Orange s’est montré actif sur plusieurs terrains cette année. Le renouvellement de son catalogue a été l’une des meilleures initiatives de l’opérateur pour 2011. En effet, les offres Formule et Net et leurs multiples déclinaisons (Formule Plus, Net Plus, Formule Everywhere, Net Plus Everywhere…) commençaient à s’essouffler.

DN d'OrOrange a eu la bonne idée de piquer une idée de ses concurrents en appelant tout simplement son offre du nom de sa box. Ainsi les offres Livebox sont arrivées au mois d’avril et avec elles un vent d’air frais printanier sur le catalogue de l’opérateur, ce qui lui vaut un DN d’Or. Si l’offre Livebox zen s’ancre sur l’entrée de gamme, le forfait Livebox star affiche un rapport services/prix plus intéressant.

Ces offres ont permis à l’opérateur de redonner du dynamisme à ses services notamment avec l’inclusion d’un enregistreur TV de 80 Go et l’intégration du pass vidéo Livebox star. L’opérateur s’est aussi distingué au niveau de son réseau puisqu’il a amené l’ADSL2+ et la TV sur de nombreux NRA tout au long de l’année. En signant des partenariats avec SFR et Free pour le déploiement de la fibre, Orange permet également d’accélérer le développement du très haut débit qui est encore à la traîne pour le moment.

Comme pour SFR et Bouygues Telecom, Orange a mis de la bonne volonté sur le fixe mais a raté le coche pour ce qui est du mobile. En effet, en sortant Sosh de son chapeau, l’opérateur a suivi la voie tracée par B&You. Sous prétexte de mettre en place une offre surfant sur la vague du web 2.0, Orange sort une sous-marque dont le service client est réduit au minimum.

Casserole de la HonteLes tarifs sont légèrement plus bas qu’habituellement mais en éliminant le coût de la relation client, la gamme Sosh doit certainement être plus rentable que les forfaits classiques proposés en boutique. Bref, en sortant une pseudo marque low cost « assumée par Orange » (on sent le slogan qui va rapidement basculer dans le ringard), l’opérateur veut faire passer la réduction des coûts pour une innovation. Un prétexte et un opportunisme honteux qui méritent bien une Casserole !

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus