A 11:33 dans Orange

4G : Orange répond aux attaques de l’UFC-Que choisir

6
NOV
2013
Partager cette actu sur :

Logo 4G d'OrangeLe lancement de la 4G a suscité un fort engouement chez les opérateurs qui ont mis en place de nombreuses campagnes publicitaires. Hier, l’UFC-Que Choisir montrait du doigt le fossé séparant les promesses faites par Orange et SFR de la réalité. L’opérateur historique répond aujourd’hui aux attaques de l’association.

Décalage entre la cartographie présentée par l’opérateur et la réalité, débit remis en question, amalgame entre 4G et H+ : Orange se défend des accusations de l’UFC-Que Choisir dans un communiqué de presse.

Pas de décalage entre la carte de couverture de la ville de Paris et la pratique

L’association de défense des consommateurs reprochait notamment à Orange « un anormal décalage entre la cartographie présentée par l’opérateur et l’accessibilité dans la pratique » sur la ville de Paris. Pour l’opérateur historique, l’UFC-Que choisir fait un amalgame « entre le lancement de la 4G dans les 20 arrondissements de Paris et la couverture à 100% de la zone ».

Orange s’étonne des reproches de l’UFC-Que choisir, qui évoque une couverture de 73,9% de la capitale, alors que le 22 octobre dernier, le magazine Que choisir parlait d’un taux de 93,5%. Quant à la partie du sud-ouest parisien laissé vierge selon l’association, Orange précise que cette zone « dispose d’un nombre de sites 4G identique aux autres arrondissements Orange ». L’opérateur historique maintient donc sa transparence et affirme tenir ses promesses.

Un débit théorique de 150 Mb/s réaffirmé par l’opérateur

Le débit théorique de 150 Mb/s annoncé par Orange fait bondir l’UFC-Que choisir, qui souligne l’usage abusif de cette information. Dans la réalité, l’étude menée par l’association montre que ces débits sont en effet bien loin du compte. Sur ce point, Orange souligne qu’il est « à ce jour le seul à pouvoir proposer jusqu’à 150 Mbit/s grâce à la largeur de bande de 20 MHz sur la fréquence de 2,6 GHz qui lui a été allouée ».

La confusion entre 4G et H+ réfutée

Logo UFC Que Choisir 140x140L’UFC-Que choisir protestait aussi contre l’ambiguïté émanant des publicités d’Orange, qui tendaint parfois à assimiler le réseau H+ à du très haut débit. Pour l’opérateur historique là encore, il s’agit d’un reproche non justifié. Orange se défend d’une telle confusion et affirme avoir toujours fait preuve de clarté en distinguant 4G et H+ dans chacune de ses campagnes.

Orange convaincra-t-il l’UFC-Que choisir avec ses arguments ? Rien n’est moins sûr. L’affaire sera quoi qu’il arrive portée en justice.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus