A 15:10 dans Autres services

Wi-Fi gratuit à New York : LinkNYC coupe ses bornes à cause du porno

26
SEP
2016
Partager cette actu sur :

Le Wi-Fi gratuit pour tous les New-Yorkais, une fausse bonne idée ? Le projet LinkNYC visant à transformer les cabines téléphoniques en bornes Wi-Fi donne du fil à retordre à ses fondateurs : de nombreux riverains constatent des attroupements indésirables à proximité de ces spots haut débit.

FacebookTwitterGoogle+

Reportage DegroupNews : test du wi-fi gratuit à New-York LinkNYC

En 2014, la ville de New York dévoilait LinkNYC, un projet ambitieux visant à transformer les cabines téléphoniques désuètes en bornes Wi-Fi. Début 2016, le programme soutenu par le consortium CityBridge se mettait peu à peu en place dans la ville.

Jusqu'à 1 Gb/s pour tous

Ce réseau gratuit permet à n'importe quel usager de profiter d'un débit allant jusqu'à 1 Gb/s. En mars dernier, nous avions d'ailleurs eu l'occasion de tester le Wi-Fi public via l'application nPerf, et nous avions pu profiter d'une connexion à plus de 16 Mb/s.

De nombreux abus constatés

Problème : ces bornes Wi-Fi ne sont pas une bonne nouvelle pour de nombreux New-Yorkais. En effet, depuis l'installation de ces bornes, certains riverains ont constaté des attroupements indésirables provoquant une certaine nuisance dans le quartier. De nombreux citadins siègent à côté de ces bornes afin de profiter du haut débit pour visionner des films pornographiques ou écouter de la musique.

Reportage DegroupNews : test du wi-fi gratuit à New-York LinkNYC

« Ces kiosques sont souvent monopolisés par des individus qui en font des espaces privés, en s'adonnant à des activités comme écouter de la musique vulgaire, consommer de la drogue et de l'alcool, et regarder des films pornographiques », déplore ainsi Corey Johnson, membre du conseil municipal de New York, qui réclame la suppression de ces bornes.

LinkNYC cherche une solution à ces abus qui dérangent notamment de nombreux commerçants situés à proximité de ces bornes. En attendant, l'accès direct à Internet depuis ces bornes est désormais coupé. En revanche, les usagers peuvent toujours les utiliser pour recharger leurs terminaux, consulter des plans ou encore connecter leur smartphone en Wi-Fi.

 

Source : New York Times
FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus