A 12:08 dans Fibre optique

La situation alarmante du WiMAX en France

10
AVR
2009
Partager cette actu sur :

Logo WiMAXL’attribution des licences WiMAX régionales a permis à un grand nombre d’acteurs de pouvoir déployer une infrastructure au niveau local. Toutefois, le constat fait par l’ARCEP aujourd’hui n’est pas des plus encourageants en termes de sites installés.

Le WiMAX n’en finit pas de décevoir. Ce mode de connexion profitant des ondes radios pour fournir un accès Internet dans des zones difficilement accessibles par voie câblée n’obtient pas le succès escompté.

Permettant pourtant des débits confortables, le WiMAX se fait doubler par la 3G ou le satellite, nécessitant moins d’investissement au niveau de l’installation. Le constat fait par l’ARCEP sur la couverture WiMAX des différentes régions de France montre à quel point cette technologie ne comble pas les espoirs placés en elle.

Antenne WiMAXLes licences WiMAX ont été attribuées en grand nombre à différents opérateurs (Altitude, HDRR, Bolloré…) et à différents conseils régionaux et généraux. Mais qui dit licence dit obligation de couverture. Or, suivant les vérifications effectuées par l’ARCEP, le nombre de sites installés est loin de remplir les obligations fixées.

Les cartes suivantes, communiquées par l’Autorité, nous montre bien le décalage entre ce qui était prévu et ce qui a été réalisé :

WiMAX : Altitude et Bolloré

WiMAX : HDRR et SHD

WiMAX : collectivités territoriales

Le seul acteur qui remplit ses objectifs de couverture est IFW, filiale d’Iliad, qui bénéficie d’une licence nationale. L’opérateur dépasse le taux réglementaire dans toutes les régions de la métropole :

WiMAX : IFW

MagicienLes collectivités locales profitent du WiMAX pour réduire la fracture numérique sur leur territoire, à l’image de la Bourgogne récemment. Mais force est de constater que voir dans le WiMAX une alternative à la 3G pour le haut débit nomade/mobile semble désormais totalement illusoire. Si Iliad détient la seule licence nationale et remplit ses objectifs de couverture, la façon dont il va utiliser son infrastructure reste un grand mystère.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus