A 16:52 dans Internet

www2012 : Gaeanova mise sur l’immersion 3D

23
AVR
2012
Partager cette actu sur :

Logo Gaeanova
En marge des conférences plénières et des sessions scientifiques se tenaient des ateliers sur des thèmes aussi variés que le web-design, la sémantique du web ou encore le community management. C’est dans le cadre de ces ateliers que Gaeanova a présenté sa vision du web social avec la 3D comme point d’entrée.

Parmi les ateliers proposés à l’agora (un espace de mini-conférences animé d’une main de maître par Sébastien Desbenoit), plusieurs intervenants étaient issus de la région Rhône Alpes voire de l’agglomération lyonnaise. Nous les évoquerons au fil de plusieurs articles cette semaine mais focalisons-nous aujourd’hui sur la présentation de Gaeanova, un projet de plateforme web 3D contenant une bonne dose de dimension sociale.

A la lecture des mots « plateforme web 3D sociale », certains vont irrémédiablement penser à Second Life. Ils n’auraient pas tort dans la mesure où Gaeanova reprend l’idée de l’univers virtuel 3D pour favoriser l’échange, l’apprentissage et l’interaction sociale.

Gaeanova a développé eXT Reality, un univers virtuel construit autour de 4 axes :

  • eXT Event, dédié à l’événementiel (expositions, salons, congrès…)
  • eXT Entreprise consacré à la relation client grâce à un espace collaboratif (conférences, gestion d’équipe, rencontre de partenaires…)
  • eXT City permettant aux villes de créer une expérience citoyenne (simulation 3D de l’évolution de l’espace, événementiel local…)
  • eXT Campus utilisé à des fins pédagogiques dans le cadre de formations ou d’enseignement à distance

Ecran Gaeanova

Du côté de l’apprentissage, on peut immerger ses avatars 3D dans un décor créé pour l’occasion. Christian Morand, fondateur de ce projet, explique que dans le cas d’un cours sur la génétique, on peut promener ses personnages directement sur des brins d’ADN, cette contextualisation favorisant l’acquisition des connaissances.

L’un des intérêts de cette plateforme réside également dans la possibilité de s’immerger dans des événements en temps réel. Par exemple, le Meet’Up Artilinki qui a eu lieu la semaine dernière à Lyon a été recréé en 3D afin que les personnes non présentes sur place puissent participer à l’événement en direct. Les posters publiés au www2012 sont également présents dans les décors virtuels créés par Gaeanova.

Christian Morand envisage déjà des pistes de développement futur comme l’amélioration de l’interaction homme-machine grâce à de la reconnaissance faciale ou des périphériques comme le Kinect ou encore une optimisation des relations entre virtuel et réel. Si l’aventure Gaeanova vient tout juste de démarrer, on se doute en effet que les possibilités d’applications futures sont nombreuses.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus