A 12:47 dans Institutions

La FIRIP répond à l’ARCEP sur les zones fibrées

Par
14
JUIN
2017
Partager cette actu sur :

La Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique a répondu à l’ARCEP sur la consultation publique pour la mise en place de zones fibrées. Il s’agit d’un outil indispensable pour accompagner et accélérer la migration des réseaux cuivre vers de nouveaux réseaux 100% fibrés !

FacebookTwitterGoogle+

La FIRIP fait le bilan de 2016 et interpelle les candidats à la présidentielle

La FIRIP s'engage ! Comme nous l’indiquions il y a quelques semaines, une consultation avait été ouverte jusqu’au 24 mai dernier l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes sur ce statut de Zone Fibrée.

Parmi les acteurs, industriels et institutions qui ont répondu, la FIRIP a partagé sa vision sur le sujet. L'objectif commun est de mettre en place un outil efficace en faveur de la transition du cuivre vers la fibre.

Alors que le plan France THD semble avoir pris du plomb dans l’aile, avec l’échéance de 2022 pour du 100% fibre qui semble désormais bien loin, cette demande de zones fibrées prend tout son sens.

La FIRIP milite pour un outil efficace

La Fédération des Industriels des Réseaux d'Initiative Publique a répondu sur un document de 27 pages (visualiser ici la réponse de la FIRIP). Elle considère que la proposition formalisée par l'ARCEP constitue seulement une première étape.

D’ailleurs l’ARCEP a annoncé l’arrivée d’une deuxième phase de consultation, afin d’établir un calendrier au plus vite. La FIRIP souhaite qu’un outil efficace soit mis en place pour définir ce fameux statut de Zone Fibrée. Mais après concertation, comme cela a déjà été initié...

Accompagner ce statut Zone fibrée

La FIRIP rappelle le besoin d’un appui fort de la part du gouvernement. Un soutien indispensable pour une définition rapide du statut "zone fibrée".

Cela passe notamment par des outils de communication soutenus à l'échelle nationale. Ceci afin d’éviter l'écueil du "Label ZATHD".

Il s’agissait dès 2011 d’une tentative d’instaurer des zones d’activités prioritaires pour être labellisées et profiter non seulement du THD, mais aussi d’une concurrence loyale sur le sujet des offres fibre destinées aux entreprises…

Parfois, on a un peu l’impression de tourner en rond !

Ce sujet d’une concurrence équitable sur le marché entreprises des offres fibre optique est plus que jamais d’actualité.

Or, des lobbies d’opérateurs alternatifs (AOTA, Alternative Telecom...) tirent depuis plusieurs années la sonnette d’alarme. Une situation de monopole est en cours de la part d’Orange sur les zones denses du territoire. Voire de Duopole avec SFR. Bien que loin des 70% d’Orange, SFR affiche tout de même 20% de présence sur le marché fibre entreprise.

zone fibréeLa FIRIP milite pour que ce statut de zone fibrée soit attribué sur une zone selon certains critères.

Par exemple, uniquement si l'ensemble des offres de gros FttH du marché entreprises (offres passives et activées, avec et sans qualité de service spécifique) sont bien disponibles.

D'ailleurs, la fédération se réjouit également du fait que les critères de complétude incluent tant les locaux professionnels que les logements.

Pour Etienne Dugas, Président de la FIRIP : « Le statut de zone fibrée ne doit pas servir à imposer de nouvelles obligations de manière unilatérale par l'Arcep ».

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus