A 11:34 dans Mobile

Marché mobile : nouvelle avalanche de cartes SIM au 3e trimestre, selon l’Arcep

10
NOV
2017
Partager cette actu sur :

Le marché mobile a confirmé sa vitalité au 3e trimestre, avec près de 700 000 cartes SIM supplémentaires.

FacebookTwitterGoogle+

La période estivale a de nouveau souri aux opérateurs mobiles, après un printemps florissant. L’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) dénombre en effet 693 000 cartes SIM supplémentaires sur le marché mobile (hors M2M) au 3e trimestre comparé à l'intervalle précédent.

Au total, 74,189 millions de puces mobiles se baladaient sur le territoire français à fin septembre, contre 72,495 millions un an plus tôt (+2,3%). Cette hausse est similaire à celle enregistrée sur l’intervalle avril-juin 2017, un enchaînement de deux trimestre à plus de 2% inédit depuis fin 2014.

Arcep : observatoire marché mobile t3 2017

On prend les mêmes…

Les tendances de fond du marché ne se sont pas démenties au 3e trimestre, avec un nouveau recul du prépayé (-95 000) au profit des forfaits. L’Arcep en a dénombré 787 000 de plus au total sur le trimestre, dont 777 000 en métropole, où le parc de forfaits frise désormais les 62 millions (+4,3% sur un an).

Au total, le solde est positif à hauteur de 705 000 cartes SIM en France métropolitaine. Une croissance continue qui profite surtout aux opérateurs de réseaux : ceux-ci enregistrent 558 000 puces de plus sur la période, contre 147 000 pour les MVNO.

Les opérateurs de réseaux dominent, les MVNO se stabilisent

Autrement dit, 4 cartes SIM sur 5 sur la période sont tombées dans l’escarcelle d’Orange, Free, SFR ou Bouygues, contre 2 sur 3 lors du trimestre précédent. Les MVNO s’en sortent plutôt bien malgré tout, en consolidant leur croissance aux alentours des 150 000 cartes pour le deuxième trimestre consécutif après six mois de repli. Leur part de marché augmente même légèrement (+0,1 point à 10,7%), malgré un recul de 0,3 point sur le post-payé (7%).

Toujours moins d’engagement

La fluidité du marché métropolitain s’affirme en outre une nouvelle fois à un haut niveau, avec un nombre de numéros portés supérieur à 1,7 million pour le 2e trimestre consécutif (1,766) et une croissance conséquente des portabilités sur un an (+21,4%). Une tendance favorisée par le succès non démenti des forfaits sans engagement, dont la part de marché réalise un nouveau bond de plus d’un point à 73,4% sur le seul marché résidentiel (68,5% en y incluant le marché entreprises).

Forfaits sans engagement : toujours plus de succès

Résidentiel et professionnel en hausse, le M2M en vacances

L’Arcep note également que la croissance du 3e trimestre profite aussi bien au marché des particuliers qu’à celui des professionnels. Le premier a ainsi accueilli 636 000 nouvelles cartes SIM sur la période, et connu une nouvelle accélération sur la partie post-payé : 707 000 forfaits sont ainsi venus grossir le parc pour atteindre 53,6 millions. Soit une progression de 4,5% sur un an, un rythme inédit depuis un an et demi.

Sur la partie pro, le rythme de progression s'affirme un peu plus, avec 70 000 forfaits supplémentaires en un trimestre et une progression de 3% sur un an à 8,316 millions.

Enfin, la trêve estivale a donné lieu à une nette décélération de la croissance du marché des cartes SIM Machine-to-machine (M2M) en rythme trimestriel (+594 000 contre +800 000 à 1 million sur les trimestres précédents). Une pause qui n’entame en rien le rythme de croissance annuel du parc, toujours supérieur à 30%, pour un total de 14,278 millions de cartes SIM à fin septembre.

L’observatoire trimestriel du marché mobile de l’Arcep

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus