A 9:25 dans SFR

4G : SFR assigné en justice pour pratique commerciale déloyale

9
OCT
2013
Partager cette actu sur :

Logo 4G SFRLa 4G est décidément au cœur de l’actualité des télécoms. Les offres des opérateurs se bousculent, les promesses de très haut débit et de couverture maximale affluent. Mais cette effervescence entraîne bien des dérives. Cette semaine, l’association de défense des consommateurs Familles Rurales a décidé de mettre en demeure SFR pour pratique commerciale déloyale.

SFR est dans le collimateur des défenseurs de consommateurs, et vient tout juste d’être rappelé à l’ordre. La communication autour de ses offres 3G+ et 4G est jugée floue et entretiendrait la confusion auprès des consommateurs.

Une communication portant à confusion

« D’ici fin 2013, SFR couvrira 70% de la population en 4G et 3G+. » L’annonce de l’opérateur au Carré rouge a mis en colère Familles Rurales qui juge la confusion entre 3G+ et 4G « inacceptable ». Pour l’association, l’opérateur joue sur les mots, mélange couverture de la population et couverture du réseau, ne fournit aucun pourcentage de clients éligibles à la 4G et ne précise pas la date du passage à cette nouvelle technologie. C’en est trop pour l’association de défense des consommateurs : SFR a huit jours pour changer ses publicités, après quoi le Tribunal de grande instance de Paris pourrait être saisi.

Des consommateurs trompés

Une telle confusion dans les campagnes publicitaires de l’opérateur implique en effet une méprise chez les clients : « Les consommateurs s’équipent actuellement de terminaux onéreux pour accéder potentiellement à une technologie à laquelle ils ne sont pas sûrs d’être éligibles. » L’association Familles Rurales précise qu’« il est probable que ces mobiles compatibles 4G seront désuets au moment où ils deviendront utiles ». La surenchère d’offres 4G commence sérieusement à agacer l’association : elle met en garde les consommateurs et les invite à se renseigner sur leur éligibilité avant tout achat.

L’arrivée de la 4G en France cause bien du tourment aux associations de défense des consommateurs ; qu’elles se rassurent : la 5G n’est pas pour tout de suite !

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus