A 15:56 dans Orange

2007-2008 : bilan et perspectives

27
DEC
2007
Partager cette actu sur :

L’année 2007 a été une année charnière, le monde des télécoms se consolide tranquillement mais sûrement. Voyons de plus près quels évènements de cette année incarnent les prémices de ce qui pourrait se passer en 2008.

Où est donc la fibre ?

fibre optiqueCe fut d’un calme plat du côté de la fibre optique en 2007. Bien que Numericable se soit lancé dans une offre allant jusqu’à 100 Mega, la plupart des FAI sont restés timides sur la fibre, bien sûr, le déploiement doit se faire dans l’ombre mais, entre l’avis de vigilance de l’UFC et l’attente d’une décision de l’ARCEP sur la mutualisation des fourreaux, on sent que la fibre optique a encore du mal à tracer son chemin. Hormis dans des quartiers très ciblés ou des agglomérations qui expérimentent, le passage au débit supérieur à 20 Mega à grande échelle se fait encore attendre… L’année 2008 dira sûrement si la fibre en France sera un succès ou un flop monumental !

Beaucoup de neuf chez Neuf et chez certains autres

logo Neuf CegetelNeuf Cegetel a sûrement été l’opérateur qui a le plus fait parler de lui cette année. Après avoir racheté Club-Internet pour devenir le premier opérateur alternatif, le voilà racheté à son tour par SFR. L’accord sera finalisé en 2008, mais Neuf Cegetel est l’exemple de la concentration du marché qui est en train d’avoir lieu. Avec des investissements de plus en plus importants (dégroupage, déploiement de la fibre, mise en place de nouveaux services…), les besoins de fonds se font sentir et les FAI doivent consolider leur position financière. Numericable a d’ailleurs suivi ce schéma puisqu’avec un tiers de son capital maintenant détenu par Carlyle (gigantesque fonds d’investissement américain), le cablo-opérateur conforte son assise financière même si la volonté de retour sur investissement du fonds peut jouer en défaveur de Numericable.

Et Alice dans tout ça ?

AliceAlors que le FAI se console avec une maigre quatrième place sur le marché, la rumeur de vente par Telecom Italia a mis le feu aux poudres. Dans la logique de concentration actuelle et vu la situation financière délicate d’Alice, cette intention de quitter le marché français, annoncée par le directeur financier de l’opérateur italien, a tout de même ses raisons d’être. En effet, comme Alice n’est pas en situation bénéficiaire, les actionnaires doivent voir d’un mauvais oeil le fait que les profits dégagés servent à financer les pertes du FAI. Le second chapitre de l’histoire s’écrira sûrement en 2008.

Free abandonne le côté trublion

logo freeFree a bâti sa réputation sur un certain état d’esprit, on peut parler d’un FAI communautaire où les Freenautes étaient considérés comme une grande tribu. Mais avec l’arrivée du marché de masse sur Internet, le FAI a bien dû se mettre au diapason. Exit donc le côté débrouille, Boukobza quitte le navire remplacé par Lombardini issu de TF1. L’appétit du FAI se fait de plus en plus sentir. Entre les campagnes de publicité et la future éventuelle licence 3G, Free se voit dans l’obligation de se développer pour rester en bonne place. L’année 2008 verra peut-être la concrétisation de ce changement de direction ? A moins qu’un autre acteur plus gourmand en fasse son déjeuner…

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus