A 16:19 dans Bouygues Telecom, SFR

Une table ronde autour des antennes mobiles prévue fin mars

4
MAR
2009
Partager cette actu sur :

Cellphone jeunesLes principaux acteurs de la téléphonie mobile sont invités à se joindre à la ministre de la Santé et aux secrétaires d’Etat à l’écologie et à l’économie numérique afin de débattre des problèmes posés par les antennes-relais.

Le gouvernement a décidé de se saisir du dossier des antennes-relais et de leurs risques sanitaires supposés

. En effet, l’actualité a mis le sujet sur le devant de la scène.

Homme au téléphoneBouygues Telecom a été condamné à démonter une antenne-relais dans le Rhône par la Cour d’appel de Versailles au début du mois de février, le tribunal de Carpentras vient de contraindre SFR à démanteler une antenne à Châteauneuf-du-Pape et la toute nouvelle secrétaire d’Etat à l’écologie, Chantal Jouanno, se dit favorable à l’interdiction du mobile pour les jeunes enfants.

Dans ces conditions, un sérieux coup d’accélérateur a été donné au projet de Nathalie Kosciusko-Morizet d’organiser un Grenelle des antennes.

La réunion devrait donc avoir lieu le 26 mars, en présence de Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, de Chantal Jouanno et de Nathalie Kosciusko-Morizet.

Mobile vieille femmeLa table ronde devra faire le point entre les risques potentiels attribués aux téléphones mobiles – autour desquels il existe un certain consensus – et ceux attribués aux antennes, pour lesquels l’Académie nationale de médecine parle d’ « erreur scientifique manifeste ».

Au final, la question sera de délimiter un cadre au principe de précaution afin de permettre aux opérateurs mobiles de remplir leurs devoirs en termes de couverture du territoire tout en limitant les risques sanitaires éventuels.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus