A 14:04 dans Apple, Marques, Téléphonie

Apple envisage de fournir ses propres cartes SIM

28
OCT
2010
Partager cette actu sur :

Carte SIM Mobilité TéléphonieL’information n’est confirmée ni par Apple ni par Gemalto mais selon le site d’informations GigaOM, la firme de Cupertino serait en négociations avec le fabricant français de cartes à puces pour produire ses propres cartes SIM. Ainsi, Apple aurait une main mise quasi totale sur ses terminaux mobiles, iPhone et iPad et pourrait les vendre plus facilement.

Décidément Steve Jobs n’a vraiment pas envie de faire ami-ami avec les opérateurs de téléphonie mobile. Après leur avoir refusé la distribution de l’iPad, les privant ainsi d’une source de revenus non négligeable (l’iPad s’est vendu à 4,8 millions d’exemplaires), voilà qu’une rumeur lancée par le site d’informations high-tech GigaOM stipule qu’Apple serait en négociations avec le leader mondial de la carte à puces, Gemalto, pour que ce dernier produise des cartes SIM estampillées de la pomme.

Grâce à cette carte SIM spéciale, les consommateurs pourrait acheter directement un iPhone ou un iPad sur Internet via l’Apple Store ou dans une boutique Apple. Cette carte contiendrait des données d’identification uniques mais n’appartiendrait à aucun opérateur de téléphonie mobile. Il suffirait ensuite pour les possesseurs d’un terminal mobile d’activer leur ligne. Ainsi, ils n’auraient plus besoin de passer par un opérateur pour acheter leur téléphone ou leur tablette, Apple pourrait même devenir MVNO et fournirait lui-même les abonnements.

Logo Gemalto
Cette carte SIM produite par le fabricant français Gemalto possédera un zone ROM qui contiendra toutes les informations nécessaires pour fonctionner sur les réseaux mobiles, à l’exception de celles appartenant à l’opérateur.

Au cas où Apple réussirait à imposer cette nouvelle procédure, les opérateurs seront encore plus écartés de la distribution des produits de la marque à la pomme et seront réduits à de simple fournisseurs d’accès aux réseaux mobiles perdant au passage des revenus significatifs. Tirant les leçons de l’échec de Google avec la commercialisation du Nexus One pour lequel des partenariats avec opérateurs étaient nécessaires, Apple veut faciliter la vente de ses terminaux mobiles sur son site ou dans ses enseignes.

Steve JobsA l’heure où les tablettes concurrentes de l’iPad vont arriver en masse et où les téléphones sous Android gagnent de plus en plus de part de marché, Apple prend un risque. Ce modèle économique risque de provoquer la colère des opérateurs, d’autant plus qu’en cas de succès, la firme de Steve Jobs aura une nouvelle fois ouvert une brèche dans laquelle les concurrents risquent de s’engouffrer.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus