A 16:48 dans Google, Marques

L’apogée du suspense autour du WiMAX

2
JUIL
2008
Partager cette actu sur :

Logo WiMAX
Le WiMAX alimente les rumeurs de discussions les plus folles entre Free, Bolloré Télécom, Google et Intel.

Alors qu’on croyait la technologie plutôt compromise tant son déploiement tarde à venir, le WiMAX revient au galop. Les Echos ont rapporté qu‘Iliad et Bolloré Télécom étaient en discussion avec Google à propos du WiMAX. Peu de temps après, les démentis ont fusé de la part des deux opérateurs.

Un porte-parole de Bolloré Télécom a annoncé : « Nous ne sommes en discussions ni avec Google ni avec Intel Capital. Mais nous serons peut être amenés à discuter un jour avec eux car ils sont des partenaires naturels du Wimax. » Google France a fait savoir qu’il était « ouvert à toute proposition d’association en Europe » mais n’a rien dévoilé de plus.

logo iliadDe son côté, Iliad dément purement et simplement alors qu’un administrateur avait déclaré qu’il y avait eu une rencontre avec Google mais que le stade des « des discussions préliminaires » n’avait pas été dépassé. Détenteur d’une licence WiMAX nationale par le biais d’IFW, Iliad ne prévoit aucune offre commerciale avant 2010. En effet, Bolloré Télécom et IFW, les deux principaux opérateurs WiMAX n’ont pas déployé d’équipements et, visiblement, ces derniers ne devraient pas arriver avant l’année prochaine.

Logo Bolloré TélécomMalgré les démentis de part et d’autre, Les Echos maintiennent que des discussions ont lieu entre ces différentes entreprises. Le quotidien affirme également qu’Intel Capital serait prêt à entrer dans le capital de Bolloré Télécom. Le suspense autour du WiMAX en France n’est pas prêt de s’arrêter. Quelles seront les prochaines révélations ?

Technologie pourtant prometteuse, le WiMAX peine à démarrer faute à l’absence d’acteurs de poids pouvant faire pencher la balance. Cette alternative à la 3G ne ravit pas les opérateurs mobiles qui espèrent qu’elle restera sagement dans un tiroir. Le WiMAX commence peu à peu à se répandre en régions pour couvrir les zones blanches (lire article ici) mais aucune offre à grande échelle n’est à l’ordre du jour pour les mois à venir.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus