A 14:09 dans Orange, TV

Canal + et Orange mettent-ils la TMP sous pression ?

21
JUIL
2008
Partager cette actu sur :

Combat de coqsAprès les frictions apparues entre Canal + et Orange au sujet de l’offre télévisuelle que la filiale de France Télécom devrait lancer à la rentrée, ce serait à présent autour de la TMP que les deux groupes s’écharperaient.

Le 27 mai dernier, le CSA rendait publique la liste des 13 chaînes privées retenues pour constituer le premier multiplex de TMP, auxquelles viennent s’ajouter les trois canaux préemptés par le service audiovisuel public (voir article).

Vieille télévisionParmi ces 13 chaînes, on retrouve des chaînes déjà existantes sur la télévision hertzienne et sur la TNT – notamment Canal + et sa chaîne tout info I-Télé – et de nouveaux arrivants dans le secteur du contenu audiovisuel – dont Orange avec sa chaîne d’informations sportives Orange Sport TV.

Logo Canal +Les 13 chaînes sélectionnées par le CSA ont jusqu’au mois de septembre pour s’entendre sur la constitution de la société en charge du multiplex. Or, depuis qu’Orange a obtenu une partie des droits de retransmission des matchs de la ligue 1 et qu’il a signé des accords avec les principaux studios de cinéma (Paramount, Buena Vista, 20th Century Fox, Gaumont, MGM), dont le dernier en date, Warner et sa chaîne de séries HBO, on assiste à un conflit plus ou moins larvé entre la chaîne cryptée et l’opérateur de télécommunications (voir article). Il faut dire que foot et cinéma étaient jusqu’à présent les prés carrés de Canal + et que l’intrusion d’Orange dans ces secteurs met à mal la situation monopolistique dont jouissait le groupe Vivendi sur le marché de la télévision par satellite depuis le rachat de TPS.

Logo OrangeCependant, cette tension entre les deux groupes, bénéfique du point de vue de la concurrence, pourrait avoir des retombées sur le lancement de la TMP. Enfermés dans leur logique d’affrontement, Canal + et Orange seraient, selon le Journal du Net, incapables de se mettre d’accord sur divers aspects techniques et économiques de la télévision mobile personnelle. Ainsi, ils ne s’entendraient pas sur le choix de la norme de cryptage du réseau DVB-H, ni sur la norme d’interactivité, ni même sur le mode de financement de la future offre TMP (licence sur les terminaux non connectés ou taxe des opérateurs mobiles et diffuseurs).

Au stade où en est la mise en place de la TMP, la balle est dans le camp des éditeurs de contenus. L’étape de la constitution du multiplex et du choix de l’opérateur chargé de la diffusion est décisive dans l’élaboration de ce nouveau modèle audiovisuel. Il serait regrettable, et sûrement contre-productif en termes d’image de marque, que le lancement de la TMP soit reporté à cause de l’incapacité de deux grands groupes à travailler ensemble.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus