Nouvelles box cherchent nouveaux services

20
JUIN
2012
Partager cette actu sur :

RéseauAvec l’arrivée de Free Mobile au mois de janvier, l’activité fixe des opérateurs n’était plus tellement sous le feu des projecteurs. L’apparition de nouvelles box aux fonctionnalités plus riches relance l’intérêt pour le marché du haut débit et du très haut débit. Un nouvel écosystème est-il en train de se construire autour de ces nouveaux équipements ?

Parmi les différentes conférences prévues au Forum des Télécoms et du Net organisé par Les Echos, une avait particulièrement attiré notre attention. Simplement intitulée « Box de nouvelle génération : le nouveau sésame ? Comment être performant sur les technologies et les offres ? », cette table ronde ne pouvait pas mieux tomber au moment où Numericable amplifie le déploiement de LaBox et où Bouygues Telecom lance la Bbox Sensation.

Forum des télécoms et du net 2012 : conférence sur les box de nouvelle génération

Franck Abihssira, Directeur des offres fixes de Bouygues Telecom, se lance le premier dans le débat en expliquant que, pour concevoir cette nouvelle box, l’opérateur a mis les mains à la fois dans le software (la partie logicielle) que dans le hardware (la partie matérielle). Pour la première Bbox, Bouygues Telecom avait confié la conception de son équipement à Thomson. Le dirigeant indique que cette fois-ci tout a été pensé et conçu en interne afin d’avoir la maîtrise totale du produit.

Qui dit nouveau produit, dit nouveaux services

En sortant la Bbox Sensation, le but n’est pas de proposer simplement une box plus puissante mais il s’agit avant tout de créer une nouvelle chaîne de valeurs. Bouygues Telecom compte notamment sur la VoD et sur l’offre de cloud gaming pour cela.

M6 ReplayLes chaînes de télévision peuvent également entrer dans cette chaîne. Valery Gerfaud, Directeur général de M6 Web, rebondit sur les paroles de Franck Abihssira pour expliquer que 60 % de la consommation des contenus de M6 Replay et de W9 Replay se fait par le biais des box. Voyant là un relais de croissance, Valery Gerfaud indique que le groupe M6 est toujours prêt à participer à de nouveaux services. Le dirigeant nuance toutefois son discours : « L’innovation qui consiste à mettre du Bittorrent dans la box ne nous intéresse pas, alors que, par exemple, améliorer le temps de zapping nous intéresse. »

Xbox 360Une autre porte d’entrée de services audiovisuels s’est ajoutée ces derniers mois : la Xbox 360. Laurent Schlosser, Directeur de la division mobilité et opérateurs de Microsoft France, indique que la firme a distribué 60 millions de consoles dans le monde. En 2010, l’entreprise a décidé d’élargir sa cible pour passer du hardcore gamer à un public plus familial. L’arrivée de Kinect a contribué à ce virage et aujourd’hui, Microsoft rassemble aujourd’hui des joueurs plus occasionnels avec un étalement plus important en termes d’âge. Avec cet élargissement, de nouveaux besoins apparaissent : musique en ligne, VoD, nouveaux types de jeux…

La cible de ces nouveaux services est effectivement énorme. Comme Microsoft, Qualcomm croit au potentiel des smart TV et autres foyers connectés. Le fabricant de semi-conducteurs, spécialisés dans le mobile, compte bien jouer un rôle sur ce marché, il fournit d’ailleurs des composants pour les TV du Chinois Lenovo. Jean Varaldi, Directeur senior marketing de Qualcomm, indique : « Aujourd’hui, on est à l’an zéro au niveau de la TV connectée. »

Si la remarque a fait bondir certains participants du débat, elle n’est pas forcément fausse. En effet, nous avons franchi un grand palier technique entre les box sorties il y a quelques années et celles qui arrivent sur le marché aujourd’hui mais nous n’en sommes encore qu’au début des développement de services.

Si la VoD peine à se développer, les services de télévision de rattrapage répondent à une réelle demande du public. Numericable a récemment introduit une dimension sociale à sa box pour se différencier. De son côté, Bouygues Telecom a misé sur le jeu vidéo. Orange devrait, quant à lui, sortir une nouvelle Livebox d’ici la fin de l’année mais on ne sait pas encore quelles cartes l’opérateur jouera.

Bouygues Telecom veut libérer la box

L’arrivée de la Bbox Sensation n’est pas un simple levier pour augmenter l’ARPU (le chiffre d’affaires par abonné) de ses clients. Elle amorce également une nouvelle façon d’aborder l’écosystème de la box. A ce titre, Franck Abihssira annonce que l’opérateur mettra à disposition un SDK Bbox pour que des partenaires développent des API.

La box pourrait donc devenir une plateforme équivalente à un smartphone avec un magasin d’applications et un environnement ouvert aux éditeurs tiers. La Freebox Révolution a déjà amorcé le mouvement avec le FreeStore mais nous n’en sommes encore qu’aux balbutiements de ce phénomène.

Bbox Sensation : Menu d'accueil

Si la passerelle entre smartphones et tablettes est déjà établie, le secteur du fixe reste à part. Laurent Schlosser estime que « si on arrive à trouver des composants similaires dans les box et dans les tablettes et les smartphones, alors il peut y avoir convergence ». Entre une Apple TV qui pourrait faire son apparition et ancrer iOS dans les salons, la Google TV qui amènerait Android dans les téléviseurs, des premières pistes se dessinent à propos des convergences possibles. La question sera de savoir quel sera le rôle des box des opérateurs dans ce qui s’annonce être une belle bataille des services.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus