A 17:01 dans Orange

France Télécom : une année sans prise de risque

15
JAN
2009
Partager cette actu sur :

no trepassing
Didier Lombard, président de France Télécom, souhaite la jouer profil bas jusqu’à ce que la situation économique mondiale se stabilise.

A l’occasion de la conférence de presse annonçant le rapprochement entre Orange et l’Audiovisuel Extérieur de la France, Didier Lombard, l’actuel PDG du groupe de télécommunications, a affirmé que France Télécom n’effectuerait pas de grosse opération durant l’année 2009.

Logo TeliaSoneraSelon lui, les conditions économiques ne se prêtent pas à une acquisition de large envergure. Cette déclaration tempère les rumeurs de rachat de TeliaSonera qui avaient reprises, malgré l’échec des transactions cet été.

Afrique
Par ailleurs, Didier Lombard joue la carte de la stabilité, assurant que l’achat de petites licences en Afrique pourra se poursuivre sans danger. La stratégie du groupe est en effet d’être présent dans un maximum de pays émergents, notamment en Asie du Sud-Est et en Afrique sub-saharienne.

Cette prudence et cette sérénité ne rassurent cependant pas les employés du groupe. Ceux-ci craignent des suppressions de postes massives en 2009 afin de « compenser la chute de l’activité en raison de la crise et [de] rembourser la dette de l’entreprise ».

Logo OrangeMalgré les démentis du groupe de télécommunications, l’année 2009 risque d’être difficile, entre tensions sociales et résorption de la dette.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus