Free atteint ses objectifs en 3G

13
JAN
2015
Partager cette actu sur :

Le 12 janvier 2010, Free s’engageait auprès de l’ARCEP à couvrir 75% de la population métropolitaine en 3G en 2015. Qu’en est-il cinq ans plus tard ?

FacebookTwitter

Free couvre-t-il 75% de la population en 3G ? C'est en tout cas l'engagement qu'a pris 5 ans plus tôt le quatrième opérateur mobile. L'heure est donc au bilan pour Free mobile qui doit dès aujourd'hui faire état à l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) de son déploiement 3G.

"Aux termes de l'autorisation d'utilisation des fréquences qui lui a été attribuée par l'ARCEP le 12 janvier 2010, l'opérateur Free Mobile est tenu d'atteindre, par son propre réseau 3G, une couverture nationale d'au moins 75 % de la population métropolitaine à partir du 12 janvier 2015. Cette obligation s'entend hors itinérance avec le réseau d'un autre opérateur mobile." explique l'ARCEP dans son communiqué.

Ainsi, le régulateur des télécoms a demandé au quatrième de lui transmettre aujourd'hui la carte de sa couverture 3G (hors itinérance Orange) afin de vérifier la réalisation ou non de ses objectifs. L'ARCEP effectuera par ailleurs une enquête de terrain pendant plusieurs semaines afin de réaliser un certain nombre de mesures. A l'issue de cette enquête, l'autorité pourra le cas échéant confirmer le respect des obligations de Free.

Free mobile carréCette enquête de terrain ne devrait être qu'une formalité. En effet, Jean-Ludovic Silicani, président sortant de l'ARCEP, annonçait en décembre dernier que l'opérateur serait en mesure de remplir ses obligations sans problème : "Selon les informations disponibles à ce jour, Free devrait être à même de respecter mi-janvier son obligation d’une couverture de 75 % de la population, par ses propres fréquences, donc indépendamment de l’accord d’itinérance avec Orange, qui devra bien sûr progressivement prendre fin" précisait-il.

Free a toujours été confiant et rassurant par rapport à ses objectifs 3G. Il y a un an, Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad, annonçait exploiter "déjà plus de 2 500 sites mobiles, auxquels s’ajouteront d’ici la fin d’année 2 000 sites en cours de production. Nous respecterons ainsi notre deuxième jalon règlementaire de déploiement 3G ». Le quatrième opérateur mobile a tenu parole : d'après le rapport de l'Agence Nationale des Fréquences (ANFR), Free dispose au 1er janvier 2015 de 5 570 antennes 3G accordées dont 4 428 en service, soit près de 2 500 sites activés en un an.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus