Justice : Numericable doit verser 6 millions d’euros à Free

17
DEC
2013
Partager cette actu sur :

Justice balance Le verdict vient de tomber : le tribunal de commerce de Paris vient de condamner Numericable à verser 6 millions d’euros à Free. Le cablo-opérateur avait attiré le courroux de l’agitateur des télécoms en 2011 à cause d’une campagne publicitaire évoquant « la révolution du mobile ». Pour Free, l’emploi de ce terme « entraînait une confusion et tendait à profiter de la notoriété de Free de façon parasitaire ».

Free a apparemment le monopole de la révolution. La justice vient de lui donner raison en condamnant Numericable à lui verser 6 millions d’euros pour une campagne publicitaire datant de 2011. Dans le cadre de celle-ci, le câblo-opérateur avait envoyé aux journalistes un communiqué dans lequel un opérateur anonyme annonçait « la révolution du mobile ». Plus tard, Numericable avait dévoilé son identité.

Cette publicité avait à l’époque attisé la colère de Free. L’opérateur, qui venait de sortir quelques mois auparavant sa Freebox Révolution, jugeait la campagne de Numericable ambigüe. Le terme « révolution » était selon lui propre à son identité et à sa réputation. « Cette campagne venait contrecarrer l’annonce de la révolution promise par Free depuis quelques mois ».

Avec ce verdict, Xavier Niel ne va pas se faire de nouveaux amis. Fustigé ce matin par Stéphane Richard, Free n’a jamais aussi bien porté son surnom de « trublion ». Numericable n’a pour le moment pas commenté la décision du tribunal, mais on peut imaginer que le câblo-opérateur ne sera pas des plus amicaux.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus