En rachetant Dropcam, Google fait un pas de plus dans la domotique

23
JUIN
2014
Partager cette actu sur :

dropcamLa maison connectée est le nouveau terrain de jeu de Google et d’Apple. Quelques semaines après la présentation de la plateforme domotique d’Apple, Google enfonce le clou en rachetant via Nest, Dropcam, un fabricant de caméras connectées pour 555 millions de dollars.

Alors qu’Apple vient de présenter Home Kit, sa future plateforme pour prendre le contrôle à distance de sa maison, Google montre qu’il est aussi bien décidé à s’introduire un peu plus dans nos foyers.

Six mois après avoir acheté Nest Labs, un spécialiste des objets connectés pour la maison comme les alarmes et les thermostats pour 3,2 milliards de dollars, Google vient de mettre la main sur Dropcam, une start-up fabricant des caméras de surveillance Wi-Fi, pour 555 millions de dollars.

Pourquoi Dropcam ?

Les solutions de vidéo surveillance par Wi-Fi sont pléthoriques et on peut se demander pourquoi cette start-up. Si l’on en croit le site de Dropcam, son produit semble être plus performant que de nombreux concurrents et simple à installer. Dropcam semble être typiquement le genre de société à intéresser Apple mais le géant du net a été plus rapide.

Thermostats, alarmes et aujourd’hui caméras de surveillance, Google est en passe de détenir les principaux périphériques composant une installation domotique. Quelle centrale domotique (le hub qui permet de contrôler tous les périphériques) se fera racheter par Google ? A moins que ce dernier ne développe la sienne. Pour le moment Dropcam continuera à être vendue en ligne et les clients conserveront leur compte.

Google en saura-t-il encore plus sur nous ?

Déjà bien renseigné sur nos habitudes sur Internet, on peut craindre que Google en sache encore plus sur notre vie privée en récupérant les images vidéos de nos foyers et en décryptant nos comportements à la maison. Cependant, Nest se veut rassurant en déclarant que les données personnelles récupérées par Dropcam se verront appliquer la même politique sur la vie privée que les produits Nest. Les données personnelles ne seront partagées avec personne même pas Google sans la permission du client. Malgré ces déclarations rassurantes, on ne peut s’empêcher de penser que nous laissons entrer Big Brother à la maison.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus