A 14:26 dans Google, Marques

Flammarion, Gallimard et Albin Michel attaquent Google

12
MAI
2011
Partager cette actu sur :

google editions livre ebook readerLe projet de bibliothèque universelle de Google suscite la colère des éditeurs français. Gallimard, Flammarion et Albin Michel ont assigné le géant américain en justice. Ils lui réclament 9,8 millions d’euros de dommages et intérêts pour avoir numérisé des milliers de titres sans autorisation.

Suite à l’accord avec Hachette, on pensait la hache de guerre enterrée entre Google et les éditeurs. Trois des principaux éditeurs français, Gallimard, Flammarion et Albin Michel ont délivré une assignation pour contrefaçon à la multinationale américaine. Ils lui reprochent d’avoir scanné sans autorisation près de 9 797 livres sans autorisation dans le cadre de son projet de bibliothèque universelle.

Livre numérique ebookLes trois éditeurs réclament à Google 9,8 millions d’euros de dommages et intérêts soit 1 000 euros par livre. « Nous nous sommes limités à celles dont nous étions sûrs qu’elles avaient été reproduites », a expliqué le service juridique de Gallimard, le plus grand éditeur français.

Ce n’est pas la première fois que Google se retrouve devant les juges pour sa bibliothèque. En décembre 2009, le tribunal de grande instance de Paris l’avait condamné pour contrefaçon suite à la plainte des éditions La Martinière et le Syndicat Nationale de l’Edition.

Chez Google, on s’avoue surpris et « convaincu de la légalité de Google Livres et de sa conformité avec les lois françaises et internationales en matière de droit d’auteur. » Toutefois, cette assignation en justice ne semble pas émouvoir la firme américaine puisque celle-ci continue à scanner des livres. Elle aurait déjà numérisé près de 12 millions de titres sans autorisation. En cas de condamnation, ces titres risquent d’être rapidement retirés de la bibliothèque universelle.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus