A 13:47 dans Constructeurs

Ara : le smartphone de Google arrive dans quelques mois

23
MAI
2016
Partager cette actu sur :

Dévoilé en 2015, le projet Ara de Google semblait au point mort depuis quelques mois. La firme de Mountain View vient d’annoncer que le projet de smartphone en kit avançait à un bon rythme. Les mobinautes intéressés devraient pouvoir se procurer le terminal d’ici 2017.

FacebookTwitter

projet ara google

En 2015, Google dévoilait un projet ambitieux et inédit dans le secteur du terminal mobile. La firme de Mountain View présentait en effet Ara, un concept de smartphone modulaire : en d'autres termes, l'utilisateur pourra ajouter et changer les composants du smartphone qui viendront se clipser sur l'endosquelette. Batterie, processeur, capteur photo sont autant d'éléments que le mobinaute pourra sélectionner et remplacer à sa guise.

Une utilisation simplifiée

En juin dernier, Google profitait de sa conférence I/O pour dévoiler un premier prototype fonctionnel. D'après la démonstration effectuée par les équipes Ara, le smartphone s'annonçait extrêmement simple d'utilisation  : pas besoin notamment d'éteindre et de rallumer son smartphone pour ajouter un composant.

Des retards dans le développement du projet

Initialement prévue en 2016, la commercialisation du terminal a finalement pris du retard. Depuis plusieurs mois, aucune information supplémentaire n'a circulé au sujet de ce projet, si bien que les doutes quant à une commercialisation prochaine se sont installés.

Google vient d'apporter des précisions qui devraient rassurer les fans du concept. Dès la rentrée prochaine, les développeurs plancheront sur des applications compatibles avec le terminal ; ils auront en effet « accès dès l'automne à une édition spécifique afin de pouvoir commencer à créer des applications ».

Une commercialisation en 2017 ?

Il faudra patienter quelques mois supplémentaires avant de pouvoir se procurer le terminal. La commercialisation du projet Ara devrait en effet avoir lieu en 2017. Selon les rumeurs, l'endosquelette sera disponible aux alentours d'une cinquantaine de dollars. L'utilisateur pourra ensuite acheter les composants de son choix dans une boutique dédiée. Rappelons que le constructeur Yezz notamment proposera des modules compatibles.

 

Source : Les Echos
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus