A 17:34 dans Marques

Quel avenir pour Iliad ?

3
AOÛ
2010
Partager cette actu sur :

IliadIliad vient de publier ses chiffres pour les six premiers mois de l’année. Si le chiffre d’affaires semestriel dépasse pour la première fois le milliard d’euros, le nombre d’abonnés continue de stagner. Le temps de la remise en question est-il arrivé pour l’opérateur qui doit faire son entrée dans le monde du mobile en 2012 ?

Iliad a communiqué aujourd’hui son chiffre d’affaires pour le premier trimestre 2010. Celui-ci s’élève à 1,015 milliard d’euros, soit une croissance de 4,6 % sur un an. De juin 2009 à juin 2010, le CA de Free a augmenté de 11,1 % pour totaliser 869,2 millions d’euros tandis que celui d’Alice a chuté de 21,4 % en atteignant 135,4 millions d’euros au 30 juin 2010.

Ces progressions montrent que le groupe a encore une capacité à garder sa position sur le marché mais qu’il a du mal à saisir une dynamique pour retrouver sa première place d’opérateur alternatif. Cette situation est encore plus visible quand on regarde les recrutements d’abonnés au cours des derniers mois.

Offre FreeLe groupe totalise 4,514 millions d’abonnés au 30 juin 2010, Free en compte 3,903 millions et Alice seulement 611 000. Par rapport au premier trimestre, la progression du parc est de 10 000 abonnés. La marque Free enregistre 37 000 nouveaux clients sur les trois derniers mois, tandis qu’Alice en perd 27 000.

Intéressons-nous justement à la progression du parc d’abonnés depuis le début de l’année 2009 :

Progression trimestrielle du parc d'abonnés IliadCliquez sur l’image pour l’agrandir

Au fil des trimestres, la part de marché des recrutements d’Iliad diminue, l’opérateur ne parvenant à capter que 3 % des nouveaux clients pour le deuxième trimestre. Par ailleurs, le chiffre d’affaires par abonné reste stable à 36,3 €, sans variation par rapport au deuxième trimestre 2009. Avec un parc qui a du mal à s’accroître et un ARPU (revenu moyen par abonné) qui ne progresse pas, Iliad va devoir changer de stratégie s’il veut renouer avec le succès de ces dernières années.

Quels choix possibles pour Iliad ?

A la vue de ces chiffres, on peut en déduire que l’opérateur a un problème de positionnement. D’un côté, il a racheté Alice mais le parc d’abonnés se vide de mois en mois et aucune des initiatives d’Iliad (nouvelle Alicebox, migration vers les DSLAM Free, offre Initial…) ne parvient à endiguer la fuite des Aliciens. De l’autre côté, Free a clairement ralenti la cadence au niveau de l’attraction qu’il suscite. Le positionnement de l’offre Freebox était clairement une idée novatrice (le triple play à 30 euros) mais Iliad a du mal à sortir du cadre qu’il a lui-même créé alors que ses concurrents commencent à faire bouger les lignes (ideo chez Bouygues Telecom, l’offre TNT de Numericable…).

Rodolphe Publicité FreeFace à des rivaux qui sortent l’artillerie lourde pour grappiller des parts de marché (campagnes publicitaires, vagues d’opérations spéciales, offres de remboursement…), Iliad devra préparer une riposte de taille s’il tient à retrouver sa place de trublion. Et si la tendance de ces derniers mois se poursuit, il faudra qu’il trouve ce nouveau levier rapidement, bien avant son arrivée sur le mobile prévue en 2012.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus