A 11:25 dans Google, Marques, Médias

Free n’accueillera pas Netflix dans l’immédiat

10
OCT
2014
Partager cette actu sur :

NetflixAlors que SFR, Bouygues Telecom et Orange se sont rapidement exprimés au sujet du lancement de Netflix sur leurs box, Free est jusqu’ici resté discret. Hier, Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad (maison mère de Free), a finalement levé le voile sur ce sujet : Netflix sur les Freebox, ce n’est pas pour tout de suite.

Le 15 septembre dernier, Netflix débarquait en France. Il n’aura fallu que quelques jours à Orange, SFR et Bouygues Telecom avant d’annoncer que la plateforme de vidéos à la demande par abonnement américaine serait proposée avant la fin de l’année sur leur box. Hier, à l’occasion d’une table ronde organisée par l’ARCEP, Free a fait part de sa décision : les Freenautes ne pourront pas dans l’immédiat profiter du catalogue de Netflix sur leur Freebox.


Free dit non à Netflix

« Reprendre Netflix aux conditions de Netflix, comme cela a été fait par les autres, cela ne nous paraît pas être une bonne idée » explique en effet Maxime Lombardini. Et pour cause. En France, les plateformes de SVOD restituent en moyenne 30% de leurs recettes aux opérateurs. Netflix quant à lui proposerait seulement 10%. En éternel rebelle des télécoms, Free ne souhaiterait donc pas céder pour le moment à ces conditions. « Free a seulement décidé de ne pas se coucher tout de suite devant Netflix qui est arrivé avec un épouvantail » ajoute ainsi le bras droit de Xavier Niel.

Si Free finit par accepter de diffuser Netflix sur sa box, demandera-t-il à ses abonnés de payer pour pouvoir en profiter pleinement, comme il le fait actuellement avec son Pass prioritaire pour le service de replay ?

Pas de box Android non plus

Maxime Lombardini a profité de l’occasion pour démentir une autre rumeur au sujet de Free. L’opérateur ne prépare pas de box Android. « Android sur les boxes c’est donner accès à nos boxes à Google. Demain quand on aura un parc Android sur la France entière, ce sera Google qui depuis Mountain View pourra décider de la VOD qui sera distribuée » explique-t-il.

Netflix dans le collimateur des régulateurs français

Rappelons que Free n’est pas le seul à se méfier de Netflix. L’arrivée du géant américain en France a suscité la crainte de nombreux acteurs français du cinéma et de l’audiovisuel, mais pas seulement. Les autorités de l’audiovisuel françaises craignent elles aussi que la plateforme de SVOD mette à mal la création française et la diversité culturelle de l’hexagone, notamment à cause des algorithmes de Netflix qui proposent des suggestions de films ou de séries à l’utilisateur. L’industrie de l’audiovisuel craint en effet que ces algorithmes mettent en avant les productions américaines au détriment des contenus français.

« La télévision sur mesure fait peser une menace sur le modèle que nous défendons : celui d’un audiovisuel qui soit un lien social favorisant la diversité culturelle et le pluralisme politique » s’inquiétait en septembre dernier Olivier Schrameck, le président du CSA, qui surveille de près la plateforme de SVOD.

Si l’arrivée en France de géants américains comme Google ou Netflix soulève de nombreuses polémiques, force est de constater qu’elle pousse aussi les opérateurs à améliorer leurs offres. Ainsi, Orange préparerait actuellement sur sa propre plateforme de SVOD en vue de contrer Netflix et CanalPlay cherche à enrichir son catalogue.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus