A 15:50 dans Bouygues Telecom

Free et Bouygues Telecom attaquent Numericable en justice

4
NOV
2013
Partager cette actu sur :

new logo Numericable petitLa montée en puissance de Numericable n’est pas du goût de la concurrence. Quelques jours avant son entrée en bourse, le câblo-opérateur est attaqué par Iliad, la maison mère de Free, et Bouygues Telecom pour avoir tenu des propos qu’ils jugent erronés. L’opérateur numéro un sur le très haut débit inquièterait-il ?

FacebookTwitter

L’introduction en bourse de Numericable le 8 novembre prochain rend les opérateurs fébriles. Quelques jours avant cette opération, Free et Bouygues Telecom ont assigné le câblo-opérateur devant le tribunal de Nanterre le 31 octobre 2013. logo freeLes deux opérateurs n’ont pas apprécié les informations inscrites dans la plaquette de présentation remis à l’AMF, l’Autorité des Marchés Financiers. Pour eux, les données à leur égard sont erronées et dévalorisantes. En effet, Free reproche à Numericable d’écrire que le débit maximal proposé par Free est de 28Mb/s alors que ce dernier propose une offre fibre à 1 Gb/s. En outre, le document de Numericable présenterait son offre TV comme la seule offre TV FullHD, les autres étant des offres IPTV. Enfin, il critiquerait aussi le réseau de boutiques de Free, le Blu-ray, la hotline, etc. Du côté de Numericable, on rejette ces accusations et on précise que ce document a été rédigé de bonne foi. Enfin, le câblo-opérateur rappelle que celui-ci n’est en aucun cas une publicité comparative. Logo Bouygues TelecomQuant à Bouygues Telecom, l’affaire est un peu différente. L’opérateur qui loue le réseau fibre de Numericable déplore un service au rabais notamment en termes de débit qu’il juge trop faible. Au total, Bouygues Telecom réclame 53 millions de dédommagement dont 33,3 millions d’euros à raison de défaillances. Jusqu’à présent, Numericable ne semblait inquiéter personne. Mais ses récents succès dans le très haut débit (il détient la majorité des abonnés) et la levée possible de 652 millions d’euros en bourse pourrait lui permettre de prendre une autre envergure. La concurrence s’est réveillée.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus