Orange, Bouygues Telecom et Free vont demander réparation à SFR

22
NOV
2016
Partager cette actu sur :

Selon La Tribune, Orange, Bouygues Telecom et Free vont attaquer SFR en justice pour obtenir réparation du préjudice subit suite à la condamnation de l’opérateur au carré rouge pour prise de contrôle anticipée. Ce dernier a en effet été condamné à 80 millions d’euros d’amende, et ce n’est apparemment pas fini.

FacebookTwitter

Les concurrents de SFR sont rouge de colère. Selon La Tribune, Orange, Bouygues Telecom et Free estiment avoir subit un préjudice suite aux contrôles anticipés et avérés de SFR et de Virgin Mobile par Numericable.

Orange, Bouygues Telecom et Free vont demander réparation à SFR

80 millions d'euros d'amende et ce n'est pas fini

L'Autorité a en effet condamné Altice, la maison mère de SFR, à 80 millions d'euros d'amende, un record en France, en Europe et dans le monde pour ce type d'affaire. Le groupe de Patrick Drahi n'a pas contesté ces accusations lui permettant d'alléger un peu la facture.

Orange, Bouygues Telecom et Free en ordre de bataille pour faire « douiller » SFR

Ayant découvert l'importance des fraudes, les concurrents de SFR vont demander à leur tour réparation pour distorsion de concurrence. Free est en train de mobiliser son service juridique, de même que Bouygues, la maison mère de l'opérateur éponyme.

Un cadre d'Orange précise : « On va attaquer parce que ces pratiques ont été nombreuses, longues et ont pu perturber le marché. Ça touche au retail (marché de détail, ndlr), au wholesale (marché de gros, ndlr), à Virgin Mobile... C'est plus que ce à quoi on s'attendait. Donc ça va douiller ».

Orange, Bouygues Telecom et Free vont demander réparation à SFR

La décision complète de l'Autorité de la concurrence publiée dans quelques semaines

Toutefois, il ne précise pas encore les procédures qu'ils vont engager contre SFR dans le détail, en effet, l'Autorité de la concurrence a seulement notifié l'amende à Altice, la décision complète et détaillée n'est pas encore publiée.

Un certain nombre d'informations confidentielles relevant du secret des affaires pourront en être expurgées à la demande d'Altice/SFR avec la confirmation, ou non, de l'Autorité de la concurrence. C'est-à-partir de cette publication qu'Orange, Bouygues Telecom et Free pourront puiser leurs arguments devant les tribunaux pour demander réparation.

Du côté de SFR, le groupe n'a pas souhaité réagir à cette information mais il est certain que cette affaire lui coûtera plus que 80 millions d'euros.

Source : La Tribune
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus