Orange pourrait produire des séries TV, la convergence de retour ?

30
SEP
2016
Partager cette actu sur :

Après les films, c’est désormais les séries qui intéressent Orange. L’opérateur pourrait remettre un pied dans la production de série à un niveau modeste toutefois, il ne s’agira pas de produire du contenu seul et exclusif à la manière de SFR. Retour dans la convergence tuyaux/contenus ?

FacebookTwitter

Patrick Drahi, PDG d'Altice et actionnaire de SFR, l'avait dit en juin dernier : « Si je me mets à produire des séries, Orange va se mettre à produire des séries un an après ! ». Il semble qu'il ait vu juste.

Orange pourrait produire des séries TV, la convergence de retour ?

Orange devrait produire des séries en plus des films

Stéphane Richard, PDG d'Orange, a déclaré au forum Telco & Digital du journal Les Échos : « Je suis prêt à regarder une allocation de ressources plus importante pour Orange Studio, pour que l'on ait un volet de participation à la production de séries  », « Ce sera peut-être des séries françaises avec un potentiel international et peut-être aussi des séries américaines ».

Si le groupe Altice et SFR en a fait son principal cheval de bataille avec la création de chaînes de télévision sportives, de séries en Israël, l'achat de médias écrits et télévisés en France, Orange ne compte pas encore aller si loin.

Productions avec des partenaires français et étrangers

« On ne va pas le faire tout seul » a ainsi affirmé Stéphane Richard. Le PDG ne souhaite pas retenter l'aventure de son prédécesseur qui avait dépensé des fortunes dans l'achat de droits pour un résultat somme doute modeste.

Plusieurs groupes se sont essayés ces dernières années à la convergence tuyaux-contenus en se cassant les dents à chaque fois. Cette fois-ci, SFR y croit. L'opérateur au carré rouge, qui continue pourtant de perdre des clients, pense que les contenus lui permettront d'inverser la tendance.

Orange pourrait produire des séries TV, la convergence de retour ?

Orange doute sur la convergence mais ne veut pas être pris de court

Orange a toutefois gardé son bouquet OCS, disponible chez tous les opérateurs, et qui propose notamment Game of Thrones en première diffusion française. Malgré un investissement de 550 millions d'euros par an, l'opérateur n'est pas plus convaincu que cela par la convergence.

« Nous n'avons pas l'obsession de posséder des chaînes de télévision. Dépenser des milliards pour acheter des actifs dans les contenus, je ne pense pas que cela apporte quoi que ce soit aux clients et souvent cela se termine mal » précise Stéphane Richard.

L'opérateur n'a pas besoin de cet argument pour recruter des abonnés

Pour autant, il pourrait envisager d'établir de nouveaux partenariats avec des producteurs de contenus mais ne semble pas pressé : « Je n'exclus rien du tout, je suis pragmatique. Je dis juste qu'à ce stade, nous n'en avons pas besoin ».

En effet, les recrutements en France sont toujours d'un bon niveau : la fibre optique est un argument suffisant à elle toute seule pour gagner des parts de marché. Ce qui n'est pas forcément le cas de ses concurrents.

Orange pourrait produire des séries TV, la convergence de retour ?

Free et Bouygues Telecom dans l'expectative

Free prend visiblement le même chemin qu'Orange en établissant un partenariat avec Canal+ qui lui permet de proposer un bouquet de 50 chaînes supplémentaires pour 2€/mois de plus. Ce même bouquet devrait arriver bientôt dans les offres de l'opérateur historique.

Enfin, Olivier Roussat, PDG de Bouygues Telecom, s'est laissé à quelques confidences à nos confrères du Figaro en affirmant qu'il restait un distributeur. Si la donne devait changer, l'opérateur pourrait s'appuyer sur la puissance de la maison mère, notamment via le Groupe TF1.

Reste à voir si ce vieux serpent de mer qu'est la convergence arrivera un jour à convaincre les consommateurs. En l'état actuel, ce n'est toujours pas le cas.

Source : Les Échos
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus