A 11:49 dans Marques, Téléphonie

RIM fait de la résistance

10
FEV
2011
Partager cette actu sur :

Blackberry Curve 8520Les choses ne vont si mal que ça pour RIM. Malgré la perte de la première place de fabricant de smartphones au profit d’Apple, les ventes des Blackberry se portent bien en France. De plus, le constructeur canadien compte bien s’imposer sur le marché des tablettes avec le Playbook.

RIM fait de la résistance. Alors que le fabricant canadien a dû céder sa place de leader des constructeurs de smartphones sur le marché mondial, il bat Apple sur le marché français. En 2010, le premier smartphone vendu n’est pas un iPhone mais le BlacKberry Curve 8520. Preuve qu’Apple n’est pas une forteresse imprenable.

Blackberry logo 140x140
En 2010, RIM a vendu à travers le monde 47,5 millions de ses terminaux ce qui représente 16% de parts de marché. Un score plus qu’honorable puisqu’il a dû aussi faire face à la percée des smartphones sous Android passés numéro un en à peine 3 ans.

Gonflé par ce succès, Research In Motion, entend bien aussi s’imposer sur le marché des tablettes tactiles largement dominé par l’iPad avec son premier modèle, le Playbook.

RIM playbookCette tablette multimédia dont le lancement est prévu pour le mois de mars aux Etats-unis et au deuxième trimestre en Europe, sera dotée d’un écran 7 pouces, d’une connexion Wi-Fi mais contrairement à l’iPad, elle ne pourra pas se connecter en 3G. Un version 4G serait en préparation. Elle tournera sous QNX, un OS qui devrait à terme équiper tous les terminaux de RIM et sera compatible avec Blackberry 6, l’OS mobile qui équipe les smartphones de RIM.

La véritable innovation viendra de la connexion bluetooth qui permettra de synchroniser un Blackberry avec la tablette. En raison de l’absence de la 3G, il y a peu de chance pour voir cette ardoise électronique commercialisé par les opérateurs et donc de la retrouver avec des tarifs subventionnés.

playbook de RIM

Toutefois, à 500 euros, elle sera moins cher qu’un iPad ou que l’autre modèle très attendu, la Xoom de Motorla, annoncé à 800 €.

Du côté des applications, RIM a opté pour une stratégie différente de celle de la concurrence. Plutôt que de se lancer dans une course effrénée aux applications, actuellement la boutique d’applications, App World, en compte 16 000 contre 300 000 pour l’App Store d’Apple, le fabricant canadien a privilégié la navigation sur son terminal. « les applications se sont développées parce que la qualité de navigation sur Internet laissait à désirer sur certains terminaux » a déclaré Patrick Spence, le responsable de la région Europe, Afrique et Moyen-Orient.

Toutefois, RIM ne ferme pas la porte à ce marché et procède de la même façon que Google. Il a ouvert les codes de Blackberry Messenger aux développeurs. Enfin, l’atout majeur de cette tablette sera aussi sa compatibilité avec les applications Anrdoid.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus