A 14:39 dans Bouygues Telecom, SFR

SFR condamné à 15 millions d’euros d’amende

19
AVR
2016
Partager cette actu sur :

L’Autorité de la concurrence a tranché et vient de condamner SFR a 15 millions d’euros d’amende. Le litige porte sur la vente d’une de ses filiales à La Réunion et à Mayotte, l’opérateur n’a pas respecté ses engagements en matière de concurrence.

FacebookTwitter

Nouveau coup dur pour SFR et sa maison-mère Altice. L'opérateur est condamné à 15 millions d'euros d'amende pour ne pas avoir respecté ses engagements à La Réunion et à Mayotte.

Le dossier remonte à l'époque où Numericable a pris le contrôle de SFR, en 2014. L'Autorité de la concurrence avait autorisé ce rachat mais sous certaines conditions.

Position dominante à La Réunion et à Mayotte

Parmi celles-ci, figurait la vente d'Outremer Telecom à La Réunion et à Mayotte. En effet, le nouvel ensemble Numericable-SFR détenait également un autre opérateur dans cette région, SRR. A eux deux, le nouveau groupe possédait 66% de part de marché à La Réunion et 90% à Mayotte.

Récupérer les clients Outremer Telecom en augmentant les prix

Alors que la filiale Outremer Telecom était à vendre selon les engagements pris, Numericable-SFR a décidé d'augmenter fortement les tarifs. Les offres ont subi une hausse allant de 17 à 60%, aussi bien pour les nouveaux que les anciens abonnés. Ainsi, la plupart des clients en ont profité pour migrer vers la concurrence, et notamment l'autre opérateur du groupe : SRR.

Pris sur le fait

Le taux de résiliation a ainsi triplé sur la période. L'Autorité de la concurrence a aussitôt pris des dispositions en sommant Numericable-SFR de rectifier le tir et a entamé une procédure pour non-respect des engagements. Le groupe a immédiatement réagi et a annulé les hausses.

Une hausse des prix inédite

Il n'en résulte pas moins que la manœuvre n'a pas du tout été appréciée par l'Autorité de la concurrence. « Les hausses de prix ont été d'une forme et d'une ampleur inédite pour un opérateur dans la situation d'OMT à La Réunion et à Mayotte puisque les hausses ont touché non seulement les nouveaux clients mais aussi les clients déjà en parc, ce qui est une pratique commerciale extrêmement rare » observe l'Autorité.

Deux autres dossiers en cours d'instruction

Et les ennuis ne sont pas terminés pour SFR. L'Autorité de la concurrence suspecte Numericable et SFR d'avoir préparé en collaboration des offres commerciales alors même que l'Autorité n'avait pas donné son feu vert au rachat.

Autre dossier, Bouygues Telecom reproche à SFR de ne pas respecter les accords de déploiement de la fibre optique qu'il devait réaliser pour lui, depuis son rachat par Numericable. En effet, SFR semble privilégier désormais le réseau câble plutôt que la fibre optique jusqu'à l'abonné.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus