A 16:05 dans Câble, Fibre optique, Mobile

SFR perd toujours des clients et de l’argent

9
AOÛ
2016
Partager cette actu sur :

Après Orange, c’est au tour de SFR de publier ses résultats du deuxième trimestre. L’opérateur au carré rouge perd toujours des clients et de l’argent, même si cette décroissance ralentit. Au premier semestre, c’est plus d’un demi-million de clients sur le mobile et près de 120 000 personnes qui ont quitté l’opérateur.

FacebookTwitter

Les trimestres se suivent et se ressemblent pour SFR. Le chiffre d'affaires est toujours en baisse et les clients qui arrivent ne compensent pas suffisamment ceux qui partent. Ce qui engendre un plan de suppressions de 5 000 postes d'ici trois ans, associé à un plan de départs volontaires.

SFR perd toujours des clients et de l'argent

Les clients prépayés et forfait en chute

Sur la partie mobile, SFR perd toujours des clients. Sur la partie forfait, ils sont 199 495 à avoir rejoint la concurrence, ils étaient déjà 28 137 au premier trimestre. Ce sont donc 227 632 clients forfaits qui ont résilié leur contrat.

Sur le prépayé, ce n'est guère mieux. 88 152 ont abandonné leur carte SIM, ils étaient déjà 244 133 au premier trimestre. Ce qui fait donc 332 285 clients prépayés en moins sur le semestre. Pour l'opérateur, c'est une réduction par rapport à la même période de 2016.

Au total, il y a 14 577 382 clients mobiles chez SFR, en baisse de 559 917 sur le premier semestre 2016.

La Fibre ne compense toujours pas les pertes sur le xDSL

Pour le fixe, le nombre de clients ADSL continue de décroître avec 102 125 clients en moins entre mars et juin alors qu'il s'élevait à 60 947 sur les trois premiers mois de l'année, la tendance s'accélère donc. SFR justifie ce résultat par « la résolution des pénuries de box DSL en avril et le retour à la normale au mois de mai ».

La technologie Fibre, regroupant le câble et le FTTH, continue, elle, de progresser avec 44 000 recrutements nets même si SFR reconnaît qu'elle est « moindre qu'aux trimestres précédents ». Notamment, vis-à-vis du premier trimestre, où le nombre de clients Fibre avait augmenté de 66 329.

Au total, 4 309 096 personnes sont clientes ADSL et 1 925 304 à une offre fibre portant le nombre de clients fixes à 6 234 400, soit 118 464 en moins depuis le début de l'année. SFR affirme « améliorer ses processus de vente, d'installation et d'informatique pour accélérer les migrations du DSL vers la fibre et lancera des offres de « rentrée » au 3ème trimestre ».

Les pertes se stabilisent sur le marché entreprises grâce au M2M

Sur la partie Entreprises, le nombre de clients mobiles se stabilise à 5 427 566 dont 3 362 442 pour le Machine-To-Machine qui lui recommence à croître avec 30 000 lignes supplémentaires. Sur le semestre toutefois, il s'agit d'une baisse de 1 382 986 lignes.

Les lignes en marque blanche qui concernent les clients câble de Bouygues Telecom ou La Poste Mobile sont également en baisse de 15 000 personnes sur le semestre.

La baisse du chiffre d'affaires ralentit

Avec ces résultats commerciaux, le chiffre d'affaires s'en ressent. Au premier trimestre, il s'établissait à 2,573 milliards d'euros en baisse de 6% par rapport au premier trimestre 2015. Pour ce second semestre, il s'améliore avec une baisse de 4,3% par rapport au second trimestre 2015 atteignant 2,781 milliards d'euros.

SFR perd toujours des clients et de l'argent

L'ARPU retrouve le niveau de 2015

L'ARPU mobile est en légère progression sur un trimestre (+0,50 centimes d'euros à 22,30€) mais en baisse sur un an (-0,4 centimes d'euros). L'ARPU fixe s'établit 35,60€ en progression de 2,7€ sur un trimestre, en petite progression de 0,30 centimes d'euros sur un an.

Les moyennes des ARPU fixes et mobiles sur le semestre est toutefois inférieure à l'année 2015, il reste donc six mois à SFR pour faire aussi bien.

La dette continue de s'alourdir

Suite à ces résultats et au rachat de NextRadioTV (désormais SFR RadioTV) et des titres de presse, la dette s'alourdit de 673 millions d'euros sur le dernier trimestre à 15,121 milliards d'euros.

Les déploiements intensifs continuent

SFR a maintenu son rythme de déploiement intensif au cours du 2ème trimestre. Son réseau en fibre optique compte désormais plus de 8,5 millions de prises éligibles (soit 419 000 prises ouvertes au cours du 2ème trimestre et 1,5 million depuis 1 an) dans plus de 1 200 communes. SFR affirme disposer ainsi de la plus vaste infrastructure fibre (FTTH/FTTB) de France.

Sur le réseau mobile, SFR poursuit sa dynamique d’extension au 2ème trimestre et reste l’opérateur leader pour la mise en service de nouveaux sites 4G/4G+ (1 256 nouveaux sites ouverts au 2ème trimestre) et est en bonne voie et pense pouvoir remplir son objectif de parité réseau avec Orange d’ici 2017.

Ce record de production a permis à SFR, au cours de ce trimestre, d’allumer la 4G dans 1 022 nouvelles communes, de couvrir 70% de la population en 4G (+12 points en 1 an) et de lancer l’Ultra Haut Débit mobile à Brest et Clermont-Ferrand.

SFR compte donc sur ses nouvelles offres et la modernisation de ses réseaux mobile et fixe pour améliorer ses résultats d'ici la fin de l'année.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus