A 11:09 dans SFR

SFR souhaite investir 6 milliards d’euros d’ici 2019

22
SEP
2016
Partager cette actu sur :

SFR est devenu un opérateur de contenus, cette stratégie mêlant télécom et médias se développe doucement. L’opérateur au carré rouge a perdu plus d’un million et demi de clients en un an et souhaite supprimer 5 000 postes. Pour repartir en conquête, SFR présentera jeudi un plan de relance comprenant notamment un investissement de deux milliards d’euros par an jusqu’en 2019.

FacebookTwitter

Suite au rachat par Numericable, l'objectif est de transformer SFR en opérateur global alliant tuyaux et contenus. C'est en ce sens que le groupe Altice s'est lancé dans des achats tout azimuts de titres de presse (Libération, L'Express), des médias (BFM TV, RMC, Numéro 23), des droits sportifs (football, ski, tennis, sports de combats).

L'opérateur au carré rouge a lancé de nouvelles offres et de nouveaux services comme la VOD illimitée, le partage de données mais également la production de séries ou de films.

SFR souhaite investir 6 milliards d'euros d'ici 2019

Enrayer la fuite des clients

Pour l'instant, cette stratégie ne porte toujours pas ses fruits puisque plus d'un million de clients ont quitté l'opérateur en 2015 et ils sont déjà près de 600 000 à être également partis sur les six premiers mois de cette année.

Afin d'inverser la tendance et remotiver les salariés, SFR a décidé d'accélérer le déploiement et la rénovation de son réseau. L'opérateur est depuis plusieurs trimestres le leader de déploiement de nouvelles antennes 4G, ce qui lui a permis de gagner 12 points de couverture en très haut débit mobile depuis un an.

Deux milliards par an dans les réseaux

Mais ce n'est pas tout, selon Les Échos qui ont pu se procurer une note interne d'information stratégique, l'opérateur compte investir deux milliards d'euros par an jusqu'en en 2019, soit un total de six milliards.

L'essentiel de ces investissements servira à rénover et déployer le réseau mobile avec pour objectif d'atteindre 90% de la population en 4G d'ici la fin 2017, notamment grâce à la mutualisation avec Bouygues Telecom. Le réseau fixe ne sera pas en reste avec la poursuite du déploiement de la fibre optique. L'objectif est également de retrouver une forte position sur le marché des entreprises.

SFR souhaite distribuer ses chaînes mais les concurrents n'en veulent pas

Sur les contenus, SFR cherche à proposer l'ensemble de son catalogue à ses clients mais aussi à ceux de ses concurrents : « SFR entend devenir un irrigateur majeur de contenus en France pour ses clients, mais également pour les clients de ses concurrents », le but est de « maximiser le rayonnement de la marque SFR » et « amortir les coûts élevés des contenus ».

SFR souhaite investir 6 milliards d'euros d'ici 2019

Ce qui semble bien mal parti puisque les concurrents ne souhaitent pas reprendre le bouquet SFR Sport, arguant du peu d'intérêt qu'il représente, de la faible demande de leurs clients et le prix trop élevé demandé par l'opérateur.

SFR parviendra-t-il à inverser la tendance des recrutements grâce à cette stratégie inclusive ? Réponse bientôt avec les résultats des neuf premiers mois de l'année.

Source : Les Échos
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus