ANFR : déploiements 4G en janvier 2018… ça ralentit !

Par
7
FEV
2018
Partager cette actu sur :

Assez loin des beaux discours sur la couverture mobile pour tous d’ici 2020, les opérateurs ont profité du mois de janvier pour ralentir la cadence d’activation de leurs sites 4G. Le calme avant la tempête des ouvertures 4G tous azimuts ? Allez, soyons optimistes !

FacebookTwitterGoogle+

ANFR classementDéploiement 4G en France en janvier 2018 : un ralentissement général selon l'ANFR !

Et comme le disais encore très récemment Philippe Le Grand de Nomotech, plus qu'à juste titre :

" En matière de couverture mobile des territoires, une grande confiance n'exclut pas une petite méfiance. "

Et après les grandes déclarations de tous sur l'accélération des déploiements 4G, avec mutualisation des sites, les opérateurs semblent avoir profité du mois de janvier pour souffler un peu... voire beaucoup depuis 2 mois !

Les chiffres publiés par l'ANFR sur son Observatoire du Déploiement des Réseaux Mobiles en janvier 2018 est sans appel :

  • les demandes d’autorisations des sites 4G se sont accrues de 1% seulement, contre 1,1% en décembre
  • les mises en service de sites 4G ont également peu augmenté, de 1%, pour 1,6% le mois précédent

Orange, largement leader des déploiements 4G en janvier 2018

Sur le mois de janvier 2014, pour les déploiements de sites et antennes 4G, on a ainsi le classement suivant :

  1. Orange : +258 sites activés (309 en décembre), +911 antennes et 14 290 supports en service au total
  2. SFR : +251 supports mis en services (+403 le mois d'avant), 528 antennes et 14 380 sites allumés
  3. Free : +227 sites allumés (258 en décembre), 544 antennes et 9 884 supports actifs
  4. Bouygues Telecom +64 supports activés (514 le mois précédent), 549 antennes et 14 656 sites allumés au total

Si Orange est en tête pour le nombre de sites 4G activés, l'opérateur historique est aussi celui qui a le plus amélioré son réseau 4G actuel. Avec plus de 900 antennes mises en service, la qualité et la couverture du réseau 4G d'Orange s'améliore nettement.

Déploiements 4G en métropole en janvier 2018

A quand une vraie amélioration de la 4G ?

Bien que l'ANFR mette en avant les 34 777 sites 4G activés (métropole + DOM) sur les 38 952 autorisés pouvant être utilisés, avec plus de 500 antennes allumées pour chaque opérateur, et plus de 900 chez Orange (dont 638 sur la bande 1 800MHz), on est encore loin du compte.

On attend donc de pied ferme l'accélération promise par tous et surtout les prochains outils d'information sur cette fameuse couverture mobile 4G. Et même tout simplement 3G, voir 2G pour certains zones ! Actuellement, les opérateurs télécoms continuent à afficher des taux de couverture de la population complètement fantaisistes : 96% pour Orange, 95% pour Bouygues Telecom, 93% pour SFR et toujours 84% pour Free.

Le 700 MHz, quelques retards d'autorisations... mais pas des activations

Sur la bande du 700MHz, qui pour le moment est surtout activée par Free Mobile, pour compenser sa lacune de bande 800MHz, le CSA a décidé de modifier le planning d'autorisation d'utilisation de cette fréquence pour la 4G. Utilisée jusqu'ici par la TNT, cette fréquence est libérée progressivement sur plusieurs régions.

Désormais, le calendrier du déroulement de travaux des phases 8, 9, et 10 est le suivant :

  • En Phase 8 : 6 novembre 2018 (report de 3 semaines par rapport à la date initiale du 16/10/2018)
  • La Phase 9 : 4 décembre 2018 (report de 2 semaines par rapport à la date initiale du 20/11/2018)
  • En Phase 10 : 29 janvier 2019 (report de 2 semaines par rapport à la date initiale du 15/01/2019)

700 MHz

Selon l'ANFR, ces reports n'impactent nullement la mise en service des relais 4G ! Dans un twwet, Gilles Brégant, DG de l'Agence Nationale des FRéquences déclarait :

" Les autorisations d'allumage interviennent toujours au début de chaque trimestre (cf. licences mobiles 700 MHz @arcep). Donc, aucun retard de la 4G, car chaque phase TNT reste bien dans "son" trimestre "

En outre, à compter du 1er juillet 2019, l’ARCEP deviendra l’affectataire exclusif de la bande 700 MHz destinés au très haut débit mobile.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus