A 16:52 dans Mobile

Roaming en Suisse : le canton des Grisons demande à Berne d’intégrer l’accord européen

25
AOÛ
2017
Partager cette actu sur :

La Suisse reste la grande exclue de l’accord qui a mis fin au frais de roaming en Europe. Le canton des Grisons demande au gouvernement fédéral de redresser le tir.

FacebookTwitterGoogle+

Plus de frais de roaming en Europe, sauf en SuisseLa suppression des frais de roaming a fait beaucoup d’heureux en Europe : dans 31 pays exactement, soit les Etats-membres de l’Union européenne, auxquels se sont joints la Norvège, l’Islande, le Liechtenstein. Les abonnés mobiles de ces 31 pays peuvent désormais utiliser leur forfait national sur l’ensemble du territoire européen « comme à la maison » sans frais supplémentaire, sous réserve d’une utilisation raisonnable. A ce jour, la Suisse reste, avec Andorre, le seul pays d’Europe de l’Ouest qui ne bénéficie pas de cet assouplissement des règles. Au grand dam des abonnés mobiles helvètes, des utilisateurs frontaliers, et des voyageurs européens qui visitent le pays.

Impact sur le tourisme

Un inconvénient qui, pour le gouvernement du canton des Grisons – le plus grand de Suisse, avec 1/6e du territoire – risque de peser sur l’attractivité touristique du pays.  La crainte d’une facture salée ou d’une déconnexion forcée risque en effet d’inciter les amateurs d’ambiances alpestres et de sports d’hiver à se tourner vers les pays voisins, comme l’Italie ou l’Autriche, font valoir les autorités locales.

Dans un courrier adressé à la président de la Confédération Doris Leuthard, ces dernières demandent donc que soient « immédiatement » ouvertes des négociations sur une intégration de la Suisse au règlement européen sur l’itinérance, en accordant au dossier une « priorité élevée ».

Des heureux en Suisse… et en France

Une perspective qui reste lointaine, mais réjouirait à n’en pas douter les voyageurs européens se rendant dans le pays. Et encore plus les Suisses, pour qui le roaming reste encore distillé avec parcimonie dans les forfaits mobiles, et à prix salé. Egalement aux aguets, les Français frontaliers, qui doivent constamment veiller à ne pas basculer sur le réseau d’un opérateur suisse, sous peine de voir exploser leur facture.

La situation s'est toutefois simplifiée depuis peu pour les clients Orange et Sosh (Suisse incluse toute l’année) ou SFR et RED (toute l’année ou 35 jours par an selon les forfaits). Pas chez Bouygues, en revanche, où la Suisse a, au contraire, disparu des pays inclus en roaming depuis le début de l’été. Subsiste une option incluant appels et SMS illimités assortis de 2 Go d’Internet mobile, moyennant un appoint rondelet de 35€/mois. Du côté de Free et des opérateurs virtuels, enfin, on devra se contenter d’une tarification au compteur depuis la Suisse qui peut rapidement faire gonfler l’addition. Pour l'Internet mobile, par exemple, cela peut aller de 0,19€/Mo chez Free à 12€/Mo chez Prixtel...

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus