A 10:35 dans

Radio Numérique Terrestre : le rapport Kessler prône un moratoire

12
MAI
2011
Partager cette actu sur :

écouter radio headphonesEstimant que le coût du passage de l’analogique au numérique de la radio est trop important, le rapport Kessler remis au Premier ministre prône un moratoire de deux ou trois ans et une expérimentation en Bretagne.

La Radio Numérique Terrestre attendra. David Kessler, directeur des Inrockuptibles et conseiller d’Etat a remis un bref rapport au Premier ministre sur l’intérêt pour la radio de passer de l’analogique au numérique.

Estimant que les conditions économiques ne sont pas réunies notamment en raison du coût élevé de cette transition, le rapport en conclut à l’impossibilité d’un tel projet. Soutenue par les petites radios commerciales, la radio publique et les radios associatives qui espèrent bénéficier du même effet que le chaînes de télévision de la TNT, la RNT est rejetée par les grandes radios privées. Ces dernières estiment ce projet non rentable à court terme. De plus, avec l’émergence des web radios, l’existence des podcasts et autres formes d’écoute de la radio, l’intérêt de la RNT semble limité.

Radio 140x140Toutefois, le sort de la RNT n’est pas scellé. Le rapport prône un moratoire de deux ou trois ans pour observer le comportement des autres pays et des expérimentations locales. La Bretagne est évoquée. « Le CSA pourrait lancer l’expérimentation et dresser un bilan au bout de deux ans. Dans le cas où les auditeurs auraient réagi positivement, permettant à la RNT de se développer avec un succès massif, le CSA pourrait envisager une extension de la RNT. Dans le cas contraire, il serait décidé de renoncer » explique le rapport.

Enfin, David Kessler est favorable à la création d’un Observatoire de la radio numérique, un organisme de veille et de synthèse afin de ne pas louper le coche de cette « éventuelle révolution technologique ».

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus