A 15:56 dans

Le Troll de la semaine : le gouvernement égyptien et les SMS

4
FEV
2011
Partager cette actu sur :

Hosni MoubarakPour garder le pays sous contrôle, le gouvernement égyptien semble prêt à tout. Après avoir coupé les moyens de télécommunications du pays pendant 5 jours, l’Etat a procédé à l’envoi massif de SMS propagandistes pour tenter de sauver les meubles. Résultat, ça trolle sévère dans les téléphones mobiles des Egyptiens !

L’Egypte connaît une période très difficile. A l’heure où la révolte gronde au sein de la population, le pouvoir en place fait tout pour éviter la chute. Le gouvernement a forcé les opérateurs du pays à couper les accès Internet et à désactiver les antennes-relais de téléphonie mobile. Afin de permettre aux habitants de communiquer avec l’extérieur, des entreprises comme Google ou FDN ont mis en place des solutions alternatives.

De plus en plus isolé sur la scène internationale, le gouvernement égyptien a tenté de sauver les apparences en préparant des envois massifs de SMS pour propager son message politique. Il faut rappeler que les opérateurs sont tenus de mettre leurs infrastructures à disposition de l’Etat dans les situations d’urgence. Or, ce n’est pas pour prévenir d’un danger ou pour protéger la population que le gouvernement a réquisitionné les ressources des opérateurs, mais pour étaler sa propagande.

Ainsi, de nombreux habitants ont pu recevoir des textos émanant de Vodafone ou de Mobinil (filiale d’Orange) qui contenaient des messages politiquement très engagés. On trouve ainsi « Jeunes d’Egypte, méfiez-vous des rumeurs et écoutez la voix de la raison. L’Egypte est au-dessus de tout, alors préservez-la ! » ou encore « l’Armée appelle les patriotes égyptiens à lutter contre les pilleurs et les traîtres pour protéger nos familles et nos proches. »

TrollsCeci ressemble tout à fait à un cocktail composé de Troll nauséabond, de spam honteux et de flood volontaire (dont la définition est, selon Wikipedia, l’envoi d’« une grande quantité de données inutiles dans un réseau afin de le rendre inutilisable »). Si Hosni Moubarak est en bonne voie pour perdre son titre de Président de la République égyptienne, il pourra toujours concourir pour l’élection du Troll de l’année.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus