Fibrage optique en Ariège : vers une DSP avant fin 2017 ?

Par
30
AOÛ
2017
Partager cette actu sur :

Alors que se déroule à Aurillac RURALITIC 2017, le cas du département de l’Ariège est un parfait exemple du chemin de croix de certains départements pour financer le déploiement d’un réseau en fibre optique pour ses administrés…

FacebookTwitter

Si une part grandissante des départements ont signé des Délégations de Service Publique afin de déployer un réseau en fibre optique pour apporter le THD aux français, il existe encore de nombreux cas en suspens. Un des nombreux sujets abordés actuellement sur RURALITIC 2017.

Ainsi en est-il du département de l'Ariège, qui attend toujours l'attribution à un des 4 candidats. Se sont présentés sur le projet Orange, SFR, TDF et Covage, pour une décision avant fin 2017 ? Le dossier a été validé dans le cadre du plan France THD, afin de déployer la fibre optique en zone peu denses du 09. Cela complétera les projets déjà en cours sur les zones denses et moyennement denses.

D’ici 2020, la fibre devrait concerner environ 50% des 158 000 habitants du département de l’Ariège... et 100% des foyers couverts en THD d'ici 2030.

Foix et la communauté de communes de Pamiers, en zone AMII par Orange

Sur les zones les plus denses, en zone AMII, une convention a été signée par Orange et le département. Elle vise à déployer la fibre optique sur Foix et dans la Communauté de Commune du Pays de Pamiers. Soit en tout plus de 18 000 prises sur un département qui reste un des plus accidentés de France.

A noter que depuis, la fusion des Communautés de Communes du Pays de Pamiers et du Canton de Saverdun a donné naissance à un nouvel Établissement de Coopération Intercommunale : la nouvelle Communauté de Communes des Portes d’Ariège Pyrénées.

Les premières prises FttH à la Tour du Crieu

Ariège

Comme prévu, c'est depuis le mois de juillet 2017 la commune de La Tour du Crieu, deuxième commune de l'agglomération de Pamiers, qui profite désormais sur certaines zones d'une éligibilité à la fibre Orange.

Ce sont déjà plus de 2 100 foyers qui sont éligibles au FttH par Orange sur l’intercommunalité de Pamiers. Les raccordements avaient commencé durant l'été 2015. Un déploiement bienvenu déjà dans le centre-ville, puis progressivement sur le reste de la commune. Ainsi que sur les deux zones industrielles et les six zones commerciales et mixtes. Selon un article de La Croix, ces dernières regrouperaient au total 280 entreprises et 3 650 emplois !

Plus de 500 locaux sont également raccordés au FttH sur Foix, avec les premiers raccordements effectifs depuis fin d'année 2016.

Les communes qui seront couvertes en FTTH en 2020 par Orange et SFR (sans co-investissement initial de ce dernier) dans l'Ariège seraient : Arvigna, Benagues, Bézac, Bonnac, Escosse, Esplas, Foix (avec co-investissement initial de SFR), Gaudiès, La Bastide-de-Lordat, La Tour-du-Crieu, Le Carlaret, Le Vernet, Les Issards, Les Pujols, Lescousse, Ludiès, Madière, Pamiers, Saint-Amadou, Saint-Amans, Saint-Martin-d'Oydes, Saint-Michel, Saint-Victor-Rouzaud, Unzent, Villeneuve-du-Paréage.

La fibre optique sur la zone d'initiative publique d'Ariège

Afin de respecter le projet de THD d'ici 2030 pour tous les ariégeois, un déploiement FttH sur les zones rurales est également prévu. Ce projet comporte trois phases :
  • 46 800 prises FttH construites d'ici à 2020 en BLOM (desserte) et 91 sites prioritaires en FTTE et fibrage de 5 points hauts (sites touristiques) en zone blanche 4G en phase 1
  • 26 000 prises entre 2021 et 2024 (phase 2)
  • 16 000 dernières prises d'ici à2030 (phase 3)
Le dossier porté par Conseil général de l'Ariège a déjà reçu un pré-accord de financement de l'Etat, avec entre 62 et 66 millions d'euros de budget pour cette première tranche. Le conseil départemental a obtenu une aide de 28 millions d’euros de l’État (FSN). Mais devant les restrictions budgétaires imposées aux collectivités, il restera également encore à voir comment seront financés plus de 100 millions pour les deux dernières phases du projet.

Et si le 100% fibre reste l'objectif final, des opérations de montées en débit cuivre qui ont déjà eu lieu depuis 2015. Des solutions transitoires comme le satellite sont évoquées. Et il ne serait pas étonnant non plus qu’un peu plus de montée en débit ou la LTE-fixe soient également de la partie, pour ce département qui reste un des moins denses de l'Hexagone.

FacebookTwitter


Articles en relation

comments powered by Disqus