A 17:09 dans Fibre optique, Mobile

5G : les opérateurs télécoms posent leurs conditions

18
DEC
2018
Partager cette actu sur :

Investissements records et prix bas : les opérateurs télécoms français soulignent leurs efforts à l’heure de préparer les réseaux de demain.

FacebookTwitter

fédération française des télécomsL’année s’achevant, la Fédération française des télécoms dresse son traditionnel bilan de l’économie des télécoms en 2018. Un exercice en forme de plaidoyer : la FFT, à laquelle appartiennent entre autres Orange, SFR et Bouygues Telecom (mais pas Free), y rappelle notamment les efforts conséquents consentis pour déployer les réseaux à très haut débit, avec un nouveau record à 9,6 milliards d’euros en 2017. De quoi placer la France en tête des 5 plus grands pays européens en termes de dépenses d’investissements par habitant. Ce alors que les Français figurent parmi les mieux lotis en 4G ou en triple play, et bénéficient de prix toujours plus bas, souligne la FFT.

Les prix des forfaits français parmi les plus bas d'Europe

La consolidation en ligne de mire

Toujours plus d’investissement, toujours plus de petits prix : équation insoluble qui a conduit à une baisse du chiffre d’affaires et de la rentabilité du secteur, tout en affectant l’emploi. On perçoit en filigrane l’appétence pour un retour à trois opérateurs, susceptible de mettre un terme à la guerre de prix pour remettre le secteur sur de meilleurs rails. Pour ce faire, la fameuse « fenêtre de tir » est très courte, les discussions entre opérateurs devant intervenir avant la procédure d’attribution des fréquences 5G prévue pour mi-2019.

Les télécoms français sous tension

Des fréquences 5G en mode New Deal ?

L’occasion aussi pour la FFT de souligner la « lourde fiscalité » qui s’applique au secteur, quand les « géants de l’Internet » se voient largement épargnés. La nouvelle initiative de taxation des Gafa contribuera peut-être à répondre à ces doléances.

Surtout, les opérateurs ont également en tête les conditions d’attributions des fréquences 5G. Face à la tentation d’un retour au système d’enchères « à l’ancienne » au sein d’un gouvernement en délicatesse budgétaire, la Fédération des télécoms estime que « l’accord gagnant-gagnant du ‘New Deal’ » doit « servir de modèle à la régulation du secteur dans les années à venir ». L’argent qui serait mobilisé par une flambée des prix des fréquences 5G ne sera pas injecté dans les déploiements futurs, avec à la clé d’inévitables retards, prévient d’ores et déjà la FFT.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus