A 18:50 dans Fibre optique

Alphalink lance aussi un appel à l’Arcep

Par
27
JUIN
2017
Partager cette actu sur :

Tribune Alphalink : l’offensive d’Alternative Télécom se poursuit pour secouer le système et combattre le monopole qui s’installe sur le marché de la fibre pour les entreprises. La question posée par Alphalink est simple : l’Arcep va-t-elle obliger les opérateurs à ouvrir les réseaux aux alternatifs ?

FacebookTwitter

Alphalink

C'est sous forme d'une tribune qu'Alphalink, membre du lobby des télécoms d'Alternative Télécom demande à son tour une prise de position sur la nécessité urgente d'une ouverture à la concurrence sur les réseaux fibre entreprise d'Orange.

Alexandre Nicaise, le PDG Président d'Alphalink, veut rappeler par une tribune publiée récemment l'importance des opérateurs alternatifs sur le marché des entreprises.

Malgré plusieurs articles dans la presse, des demandes de nombreux industriels et les promesses du régulateur, rien ne change.

Jusqu'à quand faudra-t-il attendre ?

L'ouverture du réseau et une offre de gros compétitive sur la fibre activée, est essentielle selon Alphalink. Afin d'assurer une saine concurrence et éviter une situation de monopole qui se profile. Comme le rappelle Alphalink, le régulateur des télécoms a ouvert une consultation publique. La synthèse est attendue pour cet été mais déjà, cela risque d'être trop tard.

Surtout, l'Arcep semble pencher vers une solution de restructuration du marché en poussant à l'émergence d'un troisième acteur, Kosc Télécom. Une solution qui ne semble convenir à personne, censée venir lutter contre le monopole d'Orange. Et dans une moindre mesure celui de SFR, qui lui a ouvert ses réseaux aux opérateurs alternatifs.

Une offre fibre entreprises activée, seule solution viable

Orange a accepté d'ouvrir son réseau FTTH sur un mode non activé. Il donne accès à son infrastructure fibre mais sans allumer d'équipement actif. Mais, pour un 'petit' opérateur alternatif, cela signifie qu'il faut activer quelques milliers de NRO. Un investissement colossal qui de fait empêche tout concurrent d'entrer sur le marché.

Tout comme Bernard Lemoine (Vice-Président d’Alternative Télécom) le rappelait récemment, rééditer la solution du dégroupage cuivre, mais sur la fibre semble être une évidence. Toutes les entreprises et collectivités attendent désespérément de voir les offres fibre arriver.

Le numérique et la fibre vital pour le développement économique

Alexandre Nicaise, DG AlphalinkSelon Alexandre Nicaise, « Aujourd'hui, qu'il s'agisse de la TPE ou des grands comptes, les affaires se sont digitalisées, que ce soit dans les rapports avec les tiers ou avec les clients. Le digital est le point de passage obligé. Le développement des territoires passe par cet accès au haut voire au très haut débit »

A propos d'Alphalink : Présent sur l'ensemble du territoire national avec 5 datacenters et 10 points de présence en région, le groupe Alphalink s'étend à l'international : plus 40.000 sites sont à ce jour reliés au réseau Alphalink dans le monde avec un réseau de partenaires de plus de 300 opérateurs de proximité.  Au total, lus de 100 000 utilisateurs exploitent les infrastructures de l'opérateur.

Le Groupe Alphalink accompagne les entreprises désireuses d'entrer sur le marché de la data et de la voix. Elle propose des offres de services de qualité sur l'accès (xDSL/fibre), la voix fixe et mobile ou l'hébergement.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus