A 12:47 dans Fibre optique

Altice USA : une entrée en bourse réussie

Par
23
JUIN
2017
Partager cette actu sur :

La filiale américaine d’Altice est cotée en bourse depuis ce jeudi 22 septembre. Un pari réussi, avec une progression de près de 9% de l’action pour la société de Patrick Drahi.

FacebookTwitterGoogle+

Altice USA est entré en bourse sur le New York Stock Exchange (NYSE), au prix de 31,59 dollars, pour finir à 22h00 à 32,65 dollars. A l’origine, l’action devait être introduite au prix de 30$, ce qui signifie une augmentation de plus de 8,8%.

Un beau succès pour la société américaine appartenant à Patrick Drahi, qui détient aussi SFR en France. D'ailleurs, en 2018, SFR changera de nom pour devenir Altice...

En tout cas, sur les images et la vidéo postées sur le site Altice, on pouvait découvrir un Patrick Drahi bondissant et survolté. Visiblement très satisfait de cette première journée…

Il en garde le contrôle, possédant 70,3 % du capital mais surtout 98,3 % des droits de vote !

Altice USA : près de 5 millions d’abonnés

La société Altice USA est née du rachat par Patrick Drahi des deux câblo-opérateurs américains Suddenlink et Cablevision. Présent dans 21 états américains, elle compte actuellement 4,9 millions d’abonnés (entreprises et particuliers). C’est donc encore un petit poucet sur le sol américain, en 4ème position. Mais cette entrée en bourse devrait permettre à Patrick Drahi de lever 1,9 milliards de dollars.

L'accord avec Netflix signé récemment fait partie de la stratégie globale de contenus d'Altice.

De quoi poursuivre la stratégie d’acquisition du groupe. Il serait question selon une information AFP, qu’Altice s’intéresse sérieusement à d’autres acteurs des télécoms américains : Verizon (pour ses activités câbles), Cox et Mediacom, deux autres câblo-opérateurs.

Une stratégie d’endettement qui paye ?

Patrick Drahi survoltéTout comme en Europe (Portugal, Suisse) ou en Israël, le patron d’Altice mise sur un endettement auprès des investisseurs, avec une optimisation et des coupes sévères dans ses sociétés afin de booster leurs rentabilités.

De quoi ensuite augmenter les marges pour générer des liquidités et rembourser la dette… ou continuer dans cette spirale dépensière. A noter aussi qu’Altice vient tout juste de céder à Telnet pour environ 400 millions d’euros sa filiale SFR Benelux.

Pour rappel, en 2016, Altice USA a réalisé un chiffre d’affaires de 9,1 milliards de dollars (pro forma). Avec une perte nette de 721 millions de dollars, pour un niveau de dette très élevé : 22,3 milliards de dollars à fin mars 2017.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus