A 11:55 dans Câble, Fibre optique, SFR

Baromètre nPerf Internet fixe 2017 : SFR premier au global mais dernier sur le THD

10
JAN
2018
Partager cette actu sur :

nPerf a publié son baromètre 2017 des connexions Internet fixe. Premier sur les débits toutes technos confondues, SFR reste distancé sur le THD.

FacebookTwitterGoogle+

logo nperf 2016Le spécialiste de l’évaluation de la qualité de connexion a livré son baromètre annuel des connexions Internet fixes en France métropolitaine pour l’année 2017. Dans le sillage des dernières livraisons trimestrielles, cette synthèse annuelle consacre SFR. Le FAI au carré rouge a offert, « toutes technologies confondues, le meilleur débit descendant à ses abonnés » lors des 12 derniers mois, écrit ainsi nPerf.

Une médaille et des pincettes

Une performance qui s’explique en partie par les « investissements significatifs » consentis par l’opérateur dans son réseau THD, observe nPerf. Tout en rappelant que l’arrivée de SFR sur la plus haute marche du podium tient à deux autres facteurs. D’une part, « l’avantage procuré par ses prises Haut Débit (environ 500 000 source ARCEP) utilisant la technologie Hybride Fibre-Coaxial ». D’autre part, « une proportion d’abonnés THD plus élevée que ses concurrents ». Cela se traduit mécaniquement par un taux de tests en THD plus conséquent – plus de 50% pour SFR contre moins de 25% chez Free – ce qui pèse forcément sur le résultat final.

Baromètre des connexions Internet 2017 nPerf

Haut-débit : SFR dopé par le câble

Les spécificités du réseau SFR obligent donc à regarder les performances de plus près. Sur le haut-débit, d’abord, où SFR, premier avec 8,24 Mb/s en moyenne, doit donc son avance sur ses rivaux à son réseau câble. Les tests réalisés sur des connexions de ce type inférieures à 30 Mb/s (la limite du THD) sont en effet inclus dans cette section. De quoi faire la différence sur ses poursuivants, dont les clients dépendent tous de l’ADSL, limités à 20 Mb/s (sauf, marginalement, les clients câble de Bouygues). Suivent Bouygues et Free, main dans la main à 7,55 Mb/s et 7,37 Mb/s respectivement, Orange arrivant loin derrière, à 6,46 Mb/s, en raison de spécificités régulièrement rappelées par l’étude.

On note au passage que l’avantage de SFR sur le download en haut débit ne se retrouve pas sur l’upload. A 0,49 Mb/s, l’opérateur au carré rouge ferme la marche d’un classement assez nettement dominé par Free (0,62 Mb/s).

Internet : quel fournisseur propose le meilleur débit en 2017 ?

Très haut-débit : tir groupé en tête, Bouygues numéro 1

Sur le très haut débit (>30 Mb/s), en revanche, Sfr est pénalisé par un réseau câblé pas encore entièrement modernisé, ainsi que par la segmentation commerciale pratiquée sur les débits (plafonnés à 100 ou 200 Mb/s sur certaines offres). Avec une moyenne de 103,63 Mb/s, la marque d’Altice reste loin derrière ses trois concurrents. Uniquement positionnés sur le VDSL2 et le FTTH, les trois autres FAI affichent une moyenne supérieure à 120 Mb/s, la palme revenant à Bouygues (123 Mb/s). On notera au passage que ce dernier bénéficie d’un taux de tests en THD de 30%, quand la part de son parc très haut débit atteint 17,7%, selon les chiffres publiés fin septembre.

L’écart entre SFR et ses rivaux est encore plus flagrant en émission : malgré une progression de plus de 55% en un an, SFR n’assure que 30 Mb/s en moyenne en upload, contre 53 Mb/s pour Free (+32%), 57 Mb/s pour Bouygues (+37%) et 67 Mb/s pour Orange (+1,2%), dopé par son important parc fibre.

En dowload sur le FTTH, en revanche, SFR réduit l’écart, à 427 Mb/s, sachant que la méthode de filtrage de nPerf, basée sur l’upload à 100 Mb/s, ne retient que les offres allant jusqu’à 1 Gb/s. Loin devant Orange, distancé en raison de ses choix commerciaux, mais de plus en proche de Free (475 Mb/s, + 27%) et Bouygues (451 Mb/s, +20%), chez qui le débit est aussi plafonné à 1 Gb/s.

Fibre : meilleurs débits par opérateur en 2017

Les progrès de SFR

Sur le FTTH, le carré rouge enregistre en effet une progression conséquente de ses débits moyens : +40%. C’est d’ailleurs le principal enseignement de ce baromètre, qui souligne les progrès indéniables du carré rouge dans tous les domaines sur le THD : débit descendant (+22%) et débit montant (+55%). Ce d’autant plus que l’opérateur enregistre la plus forte proportion de tests en THD, ajoute nPerf, pour qui cette performance illustre les efforts de modernisation des réseaux consentis par la filiale d’Altice.

Un coup de collier plus qu’indispensable, car la concurrence n’est pas en reste : les déploiements FTTH ont ainsi permis à Orange et Bouygues d’améliorer de quelque 20% leur débit descendant moyen en THD l’an passé, tandis que Free bondissait de 27%. Au global, et toutes technologies confondues (dont un tiers de tests en THD), nPerf constate ainsi une amélioration de 15,9% du débit descendant moyen en France métropolitaine, à 47,65 Mb/s.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus