A 14:43 dans Bouygues Telecom

Bouygues Telecom : bons recrutements et hausses de prix dopent les résultats 2017

22
FEV
2018
Partager cette actu sur :

La filiale du groupe Bouygues affiche une belle santé sur l’exercice 2017 : les objectifs d’abonnements sont atteints et les hausses de tarifs ont porté leurs fruits.

FacebookTwitterGoogle+

Beau fixe pour Bouygues Telecom en 2017. L’opérateur a accéléré sur le chiffre d’affaires, en progression de 7% à plus de 5 milliards d’euros (contre +5,6% en 2016). Le bénéfice opérationnel est quant à lui doublé, à 329 millions d’euros, porté il est vrai par la plus-value de cession de ses pylônes à Cellnex (223 millions d’euros).

Les abonnés Bouygues au rendez-vous…

Derrière ces chiffres, plusieurs motifs de satisfaction : les recrutements, d’abord. Avec 500 000 clients mobiles en plus sur l’année (hors MtoM), net de résiliations, l’opérateur explose l’objectif qu’il s’était fixé à fin 2014. Avec 1,7 million d’abonnés en trois ans, l'opérateur dépasse largement le million qu’il ambitionnait initialement de séduire. Côté fixe, mission accomplie également : les 340 000 box supplémentaires écoulées en 2017 permettent à Bouygues d’atteindre son objectif d’un million sur trois ans.

Au total, il affiche ainsi à fin 2017 3,44 millions de clients Internet et 10,3 millions de clients forfaits mobiles (hors M2M). Un parc qui comptait à fin décembre 7,9 millions d’utilisateurs en 4G, un million de plus qu’il y a un an.

Bouygues Telecom : Abonnés fixe et mobile 2017

… Les prix aussi

Les seuls recrutements n’expliquent pas, toutefois, le bond du chiffre d’affaires enregistré par l’opérateur. Sur les forfaits mobiles notamment, qu’il continue à brader à longueur d’année, avec à la clé un ARPU (revenu moyen par abonné) qui touche un point bas historique en fin d’année (22,1 euros).

Si les comptes 2017 sont aussi roses, c’est qu’ils bénéficient aussi du « plein effet du relèvement des prix sur les offres premium Mobile et sur toutes les offres Fixe réalisé fin mai 2017 », souligne ainsi Bouygues. Une hausse des tarifs qui avait pour le moins déplu aux abonnés, mais qui a permis de stopper le recul de l’ARPU fixe. Au plus bas à fin juin 2017, celui-ci a progressé lors des deux trimestres suivant pour atteindre 27,3 euros en fin d’année, endiguant l’inexorable dégringolade observée depuis plusieurs années.

Objectif fibre

Dernier élément positif, selon Bouygues : la part de la fibre dans les recrutements 2017. Celle-ci a séduit 144 000 clients, soit un tiers du solde positif d’abonnés, portant le total du parc FttH à 256 000. L’opérateur se félicite notamment de sa performance au 4e trimestre, sur lequel la fibre a représenté 58% des recrutements nets dans le fixe, signant « le meilleur trimestre depuis le lancement des offres Fibre ».

Bouygues pourra compter sur cette dynamique pour doper une performance FttH qui reste malgré tout modeste rapportée à ses 4 millions de prises commercialisées à fin 2017. Le ratio reste en effet bien deçà d’Orange, évidemment intouchable avec ses 2 millions d’abonnés sur 9,1 millions de foyers éligibles, mais aussi de Free. Qui, au 3e trimestre, affichait pour sa part 483 000 clients FttH pour 5,6 millions raccordables.

Si Bouygues entend bien « accélérer ses recrutements FttH », il se garde bien pour l'heure d'avancer un objectif chiffré, s'en tentant à la perspective très floue de « 4 millions de clients fixes à moyen terme ». Pour ce qui est de la disponibilité de sa fibre, en revanche, l'opérateur se montre plus précis : il vise 12 millions de prises fibres commercialisables d'ici à fin 2019 et 20 millions en 2022.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus