Fibre en Haute-Savoie : calendrier révisé en zone publique

5
OCT
2018
Partager cette actu sur :

Le calendrier de déploiement de la fibre optique sur le RIP de Haute-Savoie est réaménagé pour prendre en compte un retard sur le réseau de collecte.

FacebookTwitterGoogle+

Syane fibre optiqueLe Syane (Syndicat des Énergies et de l’Aménagement numérique de la Haute-Savoie) a indiqué il y a quelques jours que la phase 1 du déploiement de son réseau public de fibre optique serait achevé en 2020. Soit un « décalage » de deux ans sur le calendrier initial, précise l’entité, en évitant soigneusement d'utiliser le mot retard dans son communiqué. Le tout « sans surcoût mis à la charge de la collectivité » : une « solution équilibrée » qui « garantit la pérennité de la poursuite du déploiement de la fibre optique publique en Haute-Savoie », précise le Syane.

Calendrier décalé pour le réseau de collecte

Contactés, les services du syndicat mixte nous expliquent que ce report de deux ans concerne en réalité le marché portant sur la construction du réseau de collecte et transport, confié en 2012 à Tutor. L'opérateur, racheté depuis par Covage, avait également remporté la délégation de service public portant sur l’exploitation du réseau.

Entamé en 2013, le chantier collecte/transport ne sera donc pas achevé cette année comme prévu, mais en 2020. Plusieurs facteurs de ralentissement sont cités : délais d’approvisionnement en fibre optique, problèmes de recrutement (soudeurs optiques notamment) ou encore « l'évolution des exigences techniques nationales » qui a entraîné une « réingénierie du projet ». Le syndicat nous a également fait part d'autres facteurs, comme l'impact de la transition consécutive au rachat de Tutor par Covage, ou encore de « difficultés avec les entreprises sur le terrain ».

Retards existants et mises à niveau

L'opérateur d'infrastructure nous en dit plus sur les modalités et les causes de ce report. « Il ne faut pas penser que ce retard est spécifiquement lié au fait que Covage ait racheté Tutor », tient notamment à souligner Brice Messier, directeur des réseaux Covage. « Le 'gros' du retard » sur la Haute-Savoie pré-existait au rapprochement des deux groupes (fin 2016), explique-t-il notamment, dans un contexte déjà difficile sur le volet main d'œuvre, et de tension naissante sur la fibre optique. Des difficultés rencontrées sur l'ensemble du territoire par les acteurs du déploiement, même si Covage perçoit une difficulté supplémentaire en Haute-Savoie : la concurrence de la Suisse toute proche, plus attractive pour les professionnels qualifiés.

Ensuite, si l'acquisition de Tutor par Covage s'est traduite par une nécessaire « phase d'inventaire » de l'existant, l'allongement des délais s'explique surtout par le fait que l'ingénierie du réseau a été repensée à cette occasion, poursuit Brice Messier. Ceci pour prendre en compte l'évolution des modalités techniques permettant la venue des opérateurs nationaux (OCEN) sur les RIP. En effet, nous explique le directeur des réseaux, la majorité d'entre eux « ont finalement choisi d'adducter les réseaux au niveau des Nœuds de raccordement optique (NRO), et non plus au niveau des points de mutualisation ».

D'où la nécessité de « mettre à niveau des éléments techniques du réseau » pour répondre à leurs besoins. Ce sont notamment ces travaux supplémentaires, non prévus, dont le Syane a obtenu la réalisation « sans surcoût » en contrepartie d'un allongement des délais, dans le cadre de la négociation ayant abouti à la révision du planning, nous explique Brice Messier.

Prudence sur les plannings

Pour rappel, le calendrier en vigueur jusqu'ici (ci-dessous) prévoyait le raccordement de la moitié des foyers du département (140 000 lignes) à fin 2019, et de 90% des entreprises. L'horizon 2020 désormais acté pour le réseau de collecte remet forcément en cause ces objectifs.

Fibre optique haute-savoie

Sources : Syane.com ; Lettre d’information du Syane (Octobre 2017)

Ce qui ne veut pas dire que ce décalage de deux ans se traduira par un retard équivalent sur le raccordement de l'ensemble des locaux, soulignent aussi bien le Syane que Covage. « On peut très bien imaginer mettre en service des poches même si la partie collecte n'est pas entièrement finalisée », rappelle ainsi Brice Messier. Tout l'objet d'un travail de synchronisation entre les deux marchés pilotés par le Syane (collecte et desserte), afin que le rythme actuel de déploiement « ait le moins d'impact possible sur le cadencement et la livraison des différents services », résume-t-il

Le syndicat mixte tient du reste à rassurer sur le rythme de déploiement des réseaux de desserte : sur ce volet, réalisé dans le cadre de marchés de construction confiés à Sogetrel, Benedetti et Axians, « les travaux avancent bien », affirme-t-il. Tout en restant « prudent » sur les plannings annoncés.

40 000 foyers de Haute-Savoie raccordés en fibre à fin 2018

Le Syane a profité de cette communication pour fait un point sur les raccordements d'ores et déjà effectifs. Il évoque ainsi un chiffre de 20 000 logements couverts, dont 10 000 ouverts à la commercialisation depuis la mi-2018. L’objectif étant de doubler ces deux indicateurs d’ici à la fin de l’année.

Sur le versant professionnel (FttO), le syndicat mixte visait le raccordement de 90% des entreprises du département (19 000 environ) en phase 1. Dans son dernier communiqué, le périmètre n’est pas tout à fait le même puisqu’il est question d’une couverture, à date, de 85% des zones d’activité (236 en tout), pour 200 entreprises et sites publics raccordés.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus