Fibre en Hautes-Alpes : l’AMEL en passe de déloger le RIP

7
DEC
2018
Partager cette actu sur :

Le département des Hautes-Alpes s’apprête à solliciter le privé pour accélérer le déploiement de la fibre. Le syndicat mixte Paca THD et l’exploitant Altitude pourraient en faire les frais.

FacebookTwitterGoogle+

Paca THDLes élus des Hautes-Alpes n’en font plus mystère : ils s’apprêtent à acter la sortie du département du SMO PACA THD à l’occasion du prochain conseil syndical. Raison invoquée : la lenteur du déploiement. « Seule une prise a été commercialisée », à ce jour, déplore ainsi Gérard Tenoux, vice-président du Conseil Départemental des Hautes-Alpes en charge du numérique, comparé aux 36 000 locaux censés être raccordables à fin 2019. Ce alors qu’un opérateur privé ayant répondu à l’Appel à manifestation d’engagements locaux (AMEL) lancé au printemps promet d’aller beaucoup plus vite.

Ce dernier s’engagerait en effet sur une couverture FttH d’« à peu près 100% » du territoire (hors zones AMII) à horizon 2022, précise l’élu haut-alpin au micro de Alpes 1. Intégralement sur fonds propres, souligne-t-il au passage, rappelant l'intérêt de l'opération pour les finances locales. L'heureux élu serait Altice/SFR, si l'on en croit le reportage de D!ci TV ci-dessous.

Hautes-Alpes : vers de nouvelles orientations pour le déploiement de la  fibre optique from D!CI TV on Vimeo.

Un choix qui signifierait la sortie du département du syndicat mixte Paca THD, dont font également partie les Alpes de Haute-Provence, le Var et les Bouches-du-Rhône. Un coup dur pour le syndicat mixte, qui ne souhaite pas communiquer sur ce dossier avant « la décision que doivent prendre les élus de PACA THD d’ici une quinzaine de jours ». Gérard Tenoux confie toutefois à Alpes 1 que la position que ses voisins des Alpes de Hautes-Provence serait plus réservée quant à l’opportunité de s’en remettre au privé.

Quel avenir pour la DSP d'Altitude Infrastructure ?

Initialement conçu pour compléter les déploiements FttH pilotés par les collectivités, le recours au privé via l’AMEL est donc en passe de déloger un RIP déjà engagé. Une première qu’anticipait déjà David El Fassy lorsque nous l’interrogions en septembre dernier : le patron d’Altitude Infrastructure qualifiait alors d’« hérésie » l’idée de « faire des AMEL à des endroits où les RIP ont déjà démarré ». Titulaire de la DSP portant sur l’exploitation du réseau FttH des départements 04, 05 et 83 (en plus d’un contrat distinct sur le 06), l’opérateur va donc voir son périmètre d’intervention significativement entamé sur la région PACA. Certainement de quoi justifier une indemnisation, mais qu’adviendra-t-il de la DSP sur les territoires restants ? Pour l’heure, le silence radio est également de mise du côté d’Altitude.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus