A 12:21 dans Free

Résultats 2017 : Free toujours porté par le mobile, l’Internet fixe attend la fibre

13
MAR
2018
Partager cette actu sur :

Iliad a publié des résultats 2017, confirmant la dynamique ascendante de son activité mobile. Mais aussi son piétinement sur le fixe,  qui attend la fibre de pied ferme.

FacebookTwitterGoogle+

[Mise à jour 13/03/18 à 16:00 avec les dernières informations de Xavier Niel sur la Freebox V7]

2017 aura encore été une bonne année sur le plan financier pour Iliad : le groupe de Xavier Niel aligne des taux de croissance de ses bénéfices (opérationnel et net) de près de 20% , sur un chiffre d’affaires amélioré de 5,6%, à 4,98 milliards d’euros.

Une performance portée par l’activité mobile, en progression 8,4%, à 2,2 milliards d’euros, grâce au million d’abonnés supplémentaires recrutés en 2017 (deux fois plus que Bouygues, à titre d’exemple), portant le total à 13,7 millions (19% de part de marché). Autre vecteur de croissance : la montée en gamme du mix, puisque, le forfait Free à 19,99€, qui a concentré la totalité des recrutements nets sur l’exercice, représente pour la première fois plus de la moitié du parc d’abonnés.

8,2 millions d'abonnés Free mobile en  4G

Au total, près de 60% d’abonnés Free profitent désormais de la 4G, avec une consommation mensuelle moyenne de 8,4 Go (+ 70% en un an). Ce grâce à un « large portefeuille de fréquences dédiées à la 4G », indique l'opérateur : au cours de l’année, 4 300 de ses sites ont en effet été aménagés en 1 800 MHz et plus de 700 allumés sur la bande des 700 MHz. De quoi revendiquer une couverture 4G de 86% de la population. Et porter le nombre d’abonnés profitant du très haut débit mobile à 8,2 millions, contre 5,9 millions à fin 2016. En gardant à l’esprit que la base d’abonnés elle-même a grossi de 1 million.

Free résultats 4G

Par ailleurs, l’opérateur dénombre 3 700 nouveaux sites 3G ouverts sur l’année, ce qui lui permet de dépasser légèrement son objectif de 12 000 à fin 2017, et d’afficher un taux de couverture 3G de 94%. Le rythme d’ouverture devrait toutefois ralentir en 2018, puisque Free n’en programme que 2 000, qui doivent lui permettre d’approcher les 90% de couverture en 4G et 95% en 3G d’ici à la fin de l’année.

Internet fixe : recrutements au ralenti

Dans le même temps, Iliad concède une baisse de sa rentabilité sur les activités fixes, imputables, pêle-mêle, à la hausse du tarif du dégroupage, l’offre TV by Canal, l’alourdissement de la fiscalité, le coût humain du déploiement FttH et l’impact des promotions. L’année 2017 a en effet vu se multiplier les opérations Freebox à 1,99€/mois, qui ont à nouveau pesé sur son ARPU. Le revenu moyen mensuel par abonné recule ainsi de 0,8€ sur l’année pour s’installer à 33,90€.

Free abonnements 2017

Des opérations prix cassé qui n’ont pas pour autant drainé les foules : l’année 2017 se solde par le recrutement de seulement 135 000 nouveaux abonnés (à 6,5 millions). Presque moitié moins qu’en 2016, quand Orange et Bouygues affichent tous deux plus de 300 000 recrutements sur la période. Un petit coup de fouet, à base de Freebox V7, serait sans doute bienvenu et Xavier Niel a du reste indiqué à nos confrères de 01 Net que sa production avait commencé, et qu'elle serait lancée d'ici à la fin de l'année..

Fibre : « fort potentiel » pour Free en zone AMII et RIP

Motif de satisfaction, en revanche : le raccordement de près de 250 000 d’abonnés en fibre optique, « soit plus du double qu’en 2016 ». Une croissance de 80% en un an qui porte sa base d’abonnés à 556 000, en attendant un exercice 2018 où Free vise 300 000 à 500 000 clients FttH supplémentaires. Avec un intérêt marqué pour les zones moins denses/AMII mais aussi les RIP, dont l’opérateur souligne le « fort potentiel » en termes de gains de part de marché.

Free projets fibre

Reste à y assurer la disponibilité des offres Freebox. Après avoir ajouté 2 millions de prises raccordables en 2016 et 2017, à 6,2 millions à date, Free entend consentir un effort encore plus conséquent pour tenter d’atteindre 9 millions en fin d’année. Celui-ci portera notamment sur les zones RIP, confirme l’opérateur : après les accords avec Axione (dans le Nord-Pas-de-Calais notamment) et Orange (Mayenne), le groupe annonce des accords avec d’autres acteurs (Covage, Altitude, TDF, SFR ?) « dans les prochains mois ».

Sources : communiqué d'Iliad et présentation des résultats

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus